Page 105 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 105

105Enseignement Technique et Formation ProfessionnelleINTRODUCTIONComme dans la plupart des pays d’Afrique, l’ensei- gnement technique et professionnel au Cameroun a longtemps été considéré comme un enseignement de second rang. Mais depuis quelques années, sous l’impulsion du président de la République, ce système d’enseignement reprend ses droits dans les politiques nationales d’éducation du Cameroun. Il apparaît désormais comme une solution concrète au développement durable du pays mais aussi un moyen efficace de mieux lutter contre la pauvreté.Conscient de l’importance de former et préparer les Camerounais au monde du travail mais également de répondre efficacement aux exigences et aux aspirations légitimes des jeunes générations, le chef de l’Etat a œuvré pour impulser une politique volon- taire dans ce domaine.L’objectif a été de dynamiser cet enseignement et de le revaloriser en améliorant la qualité de la formation et la parité des genres.DEVELOPPEMENTDE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUEDans l’enseignement secondaire technique, les actions menées concernant : la construction de 170 salles de classe et 12 blocs-latrines ; la construction et l’équipement de 25 ateliers ; l’équipement de dix ateliers ; l’acquisition de 4 560 tables-bancset 76 kits de travaux pratiques ; la connexion de sept établissements aux réseaux électriques ; le démarrage des travaux de construction des lycées techniques de Nsam, Maroua et Ombé ; l’achève- ment du gros œuvre des travaux de construction du lycée technique agricole de Yabassi.Pour ce qui est de l’enseignement normal, les actions ont porté sur : la construction de 48 salles de classe, 11 blocs pédagogiques et six blocs administratifs ; la réhabilitation de 23 salles de classe ; l’acquisition de 2 880 tables-bancs.BILAN DE L’ANNEE SCOLAIRE 2014/2015L’enseignement technique et professionnel a compté 483 087 élèves encadrés par 29 143 enseignants dans 9 071 salles de classe.Au cours de l’année scolaire 2014/2015, les ratios élèves/enseignant et élèves/salle de classe se sont détériorés et ont été respectivement de 23 et 54 dans l’enseignement secondaire et de 17 et 53 dans le technique et professionnel. Le ratio élèves/salle de classe a été élevé dans le public, soit 63 et 66 dans l’enseignement général et l’enseigne- ment technique et professionnel respectivement. Dans l’enseignement normal public, le ratio élèves/salle de classe s’est amélioré de 5 points et de un point respectivement dans les ENIEG et ENIET.LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   103   104   105   106   107