Page 107 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 107

107Enseignement SuperieurPRESENTATIONL’enseignement supérieur est constitué de l’ensem- ble des enseignements et des formations post secondaires assurés par des institutions publiques et par les institutions privées agréées comme éta- blissements d’enseignement supérieur par l’Etat. Il est la composante ultime du système éducatif d’enseignement national.L’enseignement supérieur est composé de quatre grands ensembles :n le ministère de l’Enseignement supérieur ;n les universités d’Etat ;n les institutions publiques d’enseignement supérieur partiellement sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur ;n les institutions privées d’enseignement supérieur.En 2015, le budget alloué à l’enseignement supérieur est de 51,9 milliards contre 49,2 mil- liards en 2014. Une dotation de 40,3 milliards est mise à la disposition des universités d’Etat, dont 12,5 milliards pour l’amélioration des infra- structures et 27,8 milliards pour le fonctionne- ment. Par ailleurs, un montant de sept milliards est affecté aux bourses et stages, dont quatremilliards sont alloués à 90 000 étudiants au titre des bourses d’excellence.LE MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEURLe ministère de l’Enseignement supérieur (MINE- SUP), réorganisé par le décret présidentiel du 8 décembre 2004 est chargé de l’élaboration et de la mise en œuvre et de l’application de la politique du gouvernement en matière d’ensei- gnement supérieur, de l’organisation, du fonction- nement et du contrôle pédagogique de l’ensei- gnement supérieur.Le Ministère de l’Enseignement supérieur étudie et propose au gouvernement les voies et moyens visant à l’adaptation en permanence du système d’enseignement supérieur aux réalités économiques et sociales nationales, particulièrement en ce qui concerne l’adéquation de l’enseignement supérieur aux besoins de l’économie camerounaise.De plus, il assure une liaison avec tous les sec- teurs de la vie nationale en vue de la profession- nalisation de l’enseignement supérieur.Il exerce également la tutelle sur les universités, ainsi que sur l’ensemble des centres et des éta- blissements universitaires, publics et privés. A ce titre, le MINESUP avait autorisé en janvier 2005LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   105   106   107   108   109