Page 115 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 115

115Politique ÉtrangèreOUVERTURE ET RAYONNEMENTMembre fondateur de l’OUA (Organisation de l’unité africaine, devenue plus tard Union Africaine), le Cameroun, longtemps, a fondé sa diplomatie sur l’un des principes de base de l’or- ganisation panafricaine : la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres Etats. Ce souci tout particulier de tenir pour sacré la souveraineté des pays tiers a été parfois perçu à tort, comme une étonnante « indifférence ». Au regard de la position de leader qu’occupe le Cameroun dans la sous-région d’Afrique centrale en proie à d’in- cessantes convulsions.Prenant conscience de la distorsion et soucieux de forger à son pays une image plus conforme à son potentiel réel, le président Paul Biya a engagé une vigoureuse action de réorientation et de dynamisation de la politique étrangère du Cameroun. Cette option s’est traduite par une remarquable montée en puissance de la diplo- matie camerounaise, qui se déploie généreuse- ment sur tous les fronts. A commencer par les organisations et institutions multilatérales avec les- quelles le pays est lié : ONU, Union africaine, Francophonie, Commonwealth, OCI, CEMAC, Banque mondiale, etc. Ici et là, le Cameroun met tout en œuvre pour faire entendre sa voix, pourproposer les axes de réflexion devant permettre de bâtir une société internationale plus sûre et plus solidaire.C’est ce qui explique une implication croissante de Yaoundé dans la gestion des conflits, notam- ment à travers les forces d’interposition Qu’il s’agisse du Cambodge, du Darfour, de la Centrafrique, etc. Sous couvert des Nations- Unies unanimement reconnues dans leur rôle d’acteur prépondérant de la scène politique mondiale. Dans cette instance comme ailleurs, avec une constante détermination, la participa- tion camerounaise s’est constamment exercée dans le sens du dialogue, de la négociation, du respect de la souveraineté et de l’intégrité des Etats. Des valeurs tenues du côté de Yaoundé, comme cardinales pour la démocratie et le res- pect du droit international.Les efforts constants du Cameroun pour promou- voir ces valeurs et faire partager ses vues sur la marche du monde ont rencontré de la part de ses partenaires une juste reconnaissance. Un Camerounais, Emmanuel Ze Meka préside aux destinées de l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT), structure spécialisée des Nations-Unies, tandis que son compatriote Issa Hayatou préside aux destinées de laLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   113   114   115   116   117