Page 137 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 137

• Investissement prévu : 1 milliard de dollars sur 25 ans ;• Emplois envisagés : 4 000 emplois directs. Uranium de PoliL’entreprise Nu Energy Cameroon a été retenue pour son exploitation• Réserves estimées : 13 125 tonnes à Poli et 11 000 tonnes dans la région de Lolodorf.Rutile d’AkonolingaEntreprise retenue pour la mise en valeur Free Mining associé société américaine GHIA.• Réserves estimées : 3 millions de tonnes ;• Réserves certifiées par SERAK : 760 000tonnes.Projet de fer de Kribi• Permis de recherche pour certification récem- ment attribué à Sinosteel Cameroon, 67 permis de recherches attribués.EAUDonner de l’eau en quantité et en qualité à la population, tel est le leitmotiv de l’Etat camerou- nais. Une eau saine réduit les risques de mala- dies d’origine hydrique et donc préserve la santé des populations. Une population saine est plus apte à participer aux objectifs de développement social et économique. C’est la base des poli- tiques d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement.Améliorer les chiffres d’accès des populations à l’eau potable, dans les villes et villages du Cameroun est à ce titre une préoccupation des plus pressantes. Les perspectives à court et moyen termes sont d’autant plus reluisantes qu’un certain nombre d’actions dont l’aboutissement est imminent, sont en cours de réalisation.ACTIONS EN COURS OU PROGRAMMEESElles reposent sur le renforcement des capacités de production dans les grandes agglomérations, la réhabilitation des ouvrages existants et la construction de nouveaux ouvrages.DOUALALe projet Yatto 1 de renforcement de l’alimentation en eau potable de la ville de Douala est fonction- nel depuis 2010. Adossé sur le fleuve Moungo, il a permis, dans cette première phase, de pro- duire 50.000 m3/jour, faisant passer la capacité de production de Douala à 175 000 m3/jour. Quant au projet Yatto II en cours d’exécution dans sa deuxième phase, il permettra de faire passer la capacité de production de la ville à 1 000 m3/jour d’eau supplémentaires en 2014. Portant ainsi la production totale de la capitale écono- mique à 275 000 m3/jour. Les travaux sont pra- tiquement terminés en attendant l’achèvement de ceux concernant le pont-tuyaux sur le Wouri.YAOUNDÉAprès la réhabilitation de la station de la Mefou qui a permis de renforcer l’approvisionnement en eau de Yaoundé de 50 000 m3, l’attention est portée sur le projet AEP Yaoundé/Akomnyada. La station d’eau d’Akomnyada (Mbalmayo) qui permet d’alimenter la ville de Yaoundé avec 100 000 m3/jour est en cours d’extension et de modernisation. Ce qui va permettre d’accroître, dans les prochains mois, sa capacité de produc- tion de 40 000 m3/jour supplémentaires. Grâce à cet apport et à la réhabilitation de la station de la Mefou, la capitale politique du Cameroun verra son approvisionnement en eau potable porté à 190 000 m3/jour.Malgré tout, le problème d’approvisionnement de Yaoundé en eau potable ne trouvera une solu- tion durable que lorsque sera mis en œuvre le projet d’alimentation de Yaoundé à partir du fleuve Sanaga dont l’état d’avancement se pré- sente ainsi qu’il suit :Projet d’approvisionnement de la ville de Yaoundé et ses environs à partir du fleuve SanagaOBJECTIFCE PROJET VISE L’APPORT ADDITIONNEL EN EAU POTABLE DE LA VILLE DE YAOUNDÉ ET SES ENVIRONS, DE L’ORDRE DE 300.000 M3 PAR JOUR, POUR RÉGLER DÉFINITIVEMENT LE DÉFICIT ACTUEL OBSERVÉ DANS L’APPROVISIONNEMENT EN EAU DE CETTE AGGLOMÉRATION.ASPECT TECHNIQUELES TRAVAUX CONSIS-TENT EN LA CONSTRUC-TION D’UN RÉSERVOIR DE SIX MILLIARDS DE M3 DE CAPACITÉ DE STOC-KAGE ; L’IMPLANTATION D’UNE USINE DE PIED DE 30 MW DE PUISSANCE POUR ÉLEC-TRIFIER LA RÉGION DE L’EST, ET UNE LIGNE D’ÉVACUATION D’ÉNERGIE DE 90KW DE 120KWBAILLEUR• ETAT DU CAMEROUN 93 MILLIARDS DE FCFA• EXIMBANK CHINASITUATION ACTUELLE• LA CONVENTION DE FINANCEMENT A ÉTÉ SIGNÉE AVEC EXIMBANK CHINE ;• LE CONTRAT POUR LA MAÎTRISE D’ŒUVRE A ÉTÉ SIGNÉ ;• LA MOBILISATION DES RESSOURCES NÉCESSAIRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION EST EN COURS (46 MILLIARDS DÉJÀ MOBILISÉS).LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN137


































































































   135   136   137   138   139