Page 138 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 138

LOCALISATIONRÉGIONS SUIVANTES :• CENTRE (AKONO, NGOUMOU, BAFIA)• SUD (SANGMÉLIMA, EBOLOWA),• OUEST (BAFANG, BANKA, BANA, BANGANGTÉ, BANGOU, PENKA MICHEL, FOUMBAN),• LITTORAL (LOUM, MANJO, MBANGA, NKONGSAMBA),• SUD-OUEST (MAMFE, KUMBA), EXTRÊME-NORD (KOUSSERI).138LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNVILLES SECONDAIRES ET MILIEU SEMI-URBAINL’approvisionnement en eau potable ne concerne pas seulement les métropoles, grâce à un finan- cement de Exim-Bank Chine, le renforcement de l’alimentation est en cours, depuis les premiersmois de l’année 2015, dans quatre villes secon- daires : Sangmélima, Kribi, Bamenda et Bafoussam. Il faut rappeler également que le milieu semi-urbain n’est pas oublié. Un projet a été lancé en 2015 pour le compte de 19 com- munes dont voici les caractéristiques :ELECTRICITEEn plus de ces projets dont l’exécution est déjà en cours, le gouvernement et ses partenaires pré- parent activement le programme d’infrastructures de production et de transport de l’électricité de 2e génération qui comprend :• l’extension de la capacité installée de la cen- trale à gaz de Kribi de 216 mégawatts actuelle- ment à 330 mégawatts ;• la construction d’un aménagement hydro-élec- trique de 420 mégawatts (MW), associé à une ligne de transport double circuit de 225 kilovolts (KV) au site de Nachtigal-amont sur le fleuve Sanaga ;• la construction d’un aménagement hydro-élec- trique de 75 mégawatts (MW), associé à une ligne de transport de 225 kiolovolts (KV) à Warak sur le fleuve Bini ;• la construction d’un aménagement hydro-élec- trique de 72 mégawatts (MW), associé à une ligne de transport d’électricité haute tension de 225 kilovolts sur le fleuve Menchum ;• la construction d’un aménagement hydro-élec- trique de 280 mégawatts (MW) sur le fleuve Sanaga à Song Dong ;• la construction d’un aménagement hydro-élec- trique de 450 mégawatts (MW) sur le fleuve Sanaga à Makaï.LE PROGRAMME 2016-2020En octobre 2015, le gouvernement a adopté avec l’ensemble des acteurs publics et privés duLa production nationale d’électricité présente un gap de plus de 400 mégawatts par rapport à la demande. Ce qui, selon des analyses fiables, se tra- duit par un recul d’un point sur le taux de croissance annuel du produit intérieur brut (PIB). Compte tenu de cette situation, les entreprises industrielles, grandes consommatrices d’électricité ne peuvent, ni optimiser leur production, encore moins étendre leurs activités. Une situation aussi gênante que para- doxale pour un pays qui représente le deuxième potentiel hydro-électrique de toute l’Afrique.Au regard de ces indéniables atouts et de son souci de permettre au Cameroun d’atteindre à l’horizon 2020 une production énergétique de 3000 mégawatts, le gouvernement camerounais a entrepris depuis quelques années des actions efficientes sous l’impulsion du président Paul Biya.ACTIONS EN COURSOutre le barrage hydro-électrique de Lom Pangar dont la mise en eau partielle a eu lieu au mois de septembre 2015, le gouvernement a entrepris :• la construction d’un aménagement hydro-élec- trique d’une capacité de 211 mégawatts (MW), associée à une ligne de transport d’énergie de 225 kilovolts (KV) et des postes, à Menve’ele sur le fleuve Ntem ;• la construction d’une centrale hydro-électrique de 15 mégawatts (MW) à Mekin sur le fleuve Dja et la réalisation d’une ligne d’évacuation d’énergie de 110 kilovolts (KV).Projet d’alimentation en eau potableet d’assainissement en milieu semi-urbainASPECT TECHNIQUECONSTRUCTION ET RÉHABILITATION DE RÉSEAUX D’EAU POTABLE DANS19 COMMUNES DU CAMEROUN DANS LES RÉGIONS CONCERNÉESCOÛT DU PROJETENVIRON40 MILLIARDS DE FCFAFINANCEMENT• ETAT DU CAMEROUN• BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT• FEICOM


































































































   136   137   138   139   140