Page 139 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 139

secteur de l’électricité et des bailleurs de fonds, un vaste programme de mise à niveau des réseaux de transport de l’électricité qui s’étale sur toute l’étendue du territoire national.Ce programme vise à :• réaliser les interconnexions pour augmenter la fourniture d’électricité vers les grands centres urbains et assurer la sécurité N-1 de cette fourni- ture ;• sécuriser et renforcer l’alimentation du réseau de transport des villes de Douala et de Yaoundé ;• renforcer et sécuriser les trois réseaux intercon- nectés Nord, Sud et Est ;• assurer l’évacuation de l’énergie provenant des centrales de production de Kribi, Mekin, Memve’ele, Nachtigal, etc. vers les centres de consommation dans des conditions qui assurent la fiabilité et la stabilité de la fourniture ;• moderniser et mettre à niveau le dispatching du réseau interconnecté Sud, et construire un dispat- ching pour piloter le réseau interconnecté Nord ;• mettre en place l’ossature des infrastructures interconnexion électrique avec les pays voisins.Ce programme est évalué à environ 940 mil- liards de FCFA et comprend quatre principales phases dont la première consistera à augmenter la capacité de transformation des deux postes critiques d’Oyom Abang à Yaoundé et de Bekoko à Douala pour un coût estimé à 10 mil- liards de FCFA. La deuxième, de 2017 à 2018 concerne la poursuite de la mise en œuvre duPlan d’urgence triennal consiste à la desserte et au bouclage des villes de Douala et Yaoundé, l’objectif principal étant de couvrir la CAN 2019, pour un coût d’environ 216 milliards. La troisième phase qui court de 2019 à 2020 concerne les lignes d’évacuation de l’énergie produite à partir du barrage de Nachtigal, pour un coût de 329 milliards, et la dernière qui court de 2020 à 2022 concernera les lignes de trans- port pour acheminer l’énergie qui sera produite par d’autres barrages tels que Song Dong, Menchum, etc. Cette dernière phase est évaluée à 385 milliards.LES PROJETS STRUCTURANTSLe barrage hydro-électrique de Lom PangarLocalisation : le projet est localisé dans la région de l’Est du Cameroun, à la confluence des rivières Lom et Pangar, à 117 km de Bertoua, sur la route de Deng Deng.Aspect technique : les travaux consistent en la construction d’un réservoir de six milliards de m3 de capacité de stockage ; l’implantation d’une usine de pied de 30 mw de puissance pour élec- trifier la région de l’Est, et une ligne d’évacuation d’énergie de 90 kw de 120 km.Coût du projet : 155 milliards FCFA environ répartis entre l’Etat du Cameroun (20 %) et divers bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux (80 %) : Banque mondiale, AFD, BEI, BAD et BDAC ;Mise en service : la mise en eau au barrage a eu lieu en septembre 2015. Et la mise en service proprement dite annoncée pour 2016.Une vue de l’usine de traitement d’eau potable de Yato dans la région du LittoralLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN139


































































































   137   138   139   140   141