Page 14 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 14

14LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNC’est donc normalement que pendant ces assises, le Cameroun a mis en valeur les nombreux atouts qui fondent son attractivité :• Sa position stratégique, au carrefour de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, à l’in- tersection des zones CEDEAO et CEMAC ;• Sa façade atlantique, son réseau ferroviaire, ses trois aéroports internationaux et ses 50.000 km de routes, qui favorisent sa bonne intégration au commerce régional et mondial ;• Ses ressources naturelles abondantes, la diversité de ses sols, ses climats et milieux naturels propices à l’agriculture ;• Son potentiel hydroélectrique, le deuxième d’Afrique et ses réserves significatives de gaz naturel ;• Sa main d’œuvre abondante, jeune et qualifiée ;• La loi sur les incitations à l’investissement privé, qui permet le développement des secteurs structurants prioritaires que sont : l’agro-industrie, les infrastructures de trans- port, l’énergie, l’industrialisation, le logement social et l’aménagement urbain, les industries extractives, les nouvelles technologies.L’autre atout et non des moindres est que le Cameroun est un havre de paix, un Etat de droit, un pays de libertés. Ses institutions sont stables et fonctionnelles. Elles savent s’adapter aux évolutions de la société pour garantir la paix sociale, la sécurité des personnes et des biens, et la stabilité politique du pays.Le succès de ces assises qui ont ouvert de nouvelles perspectives à l’économie came- rounaise a d’autant plus été retentissant qu’elles ont permis, en mettant face à face promoteurs de projets et investisseurs, d’aboutir à la conclusion de contrats et de par- tenariats d’affaires.Après avoir mis sur pied une stratégie et un cadre pour attirer de plus en plus d’in- vestisseurs privés, le Cameroun doit relever au plan économique le défi de l’indus- trialisation. Dans son message à la nation déjà cité, le président de la République, Paul Biya avait prescrit au gouvernement de s’y atteler. En 2016, le pari majeur pour notre pays reste la création des conditions d’une véritable industrialisation. L’émergence ne se conçoit pas sans une industrie viable. Nous disposons de res- sources nombreuses : agricoles, minières, touristiques et humaines. Elles constituent, pour notre pays, une grande réserve de croissance. « J’ai instruit le gouvernement d’accélérer la mise en place des conditions préalables à l’industrialisation de notre pays », avait-il déclaré. Dans cette perspective, de nombreux projets ont été réalisés ou sont en cours ou en préparation.C’est ainsi qu’en vue de rendre disponible une énergie suffisante, le gouvernement a entrepris une série d’actions. Au nombre de celles-ci, la construction d’un barrage réservoir d’une capacité utile de six milliards de mètres cubes, associé à une usine


































































































   12   13   14   15   16