Page 147 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 147

On peut aussi relever : le bouclage des études d’in- génierie et le démarrage des travaux de construc- tion des pipelines sur le tronçon Limbe-Douala-Edéa- Yaoundé, pour le transfert des produits pétroliers de la raffinerie nationale vers le Dépôt principal et du Dépôt principal vers les dépôts de l’intérieur ; la poursuite de l’accroissement des capacités de stockage des dépôts pétroliers sur toute l’étendue du territoire national par la SCDP et les sociétés privés agréées ; la poursuite de la valorisation des res- sources en gaz naturel.En matière d’amélioration de sécurisation de l’ap- provisionnement du pays en énergie électrique à court, à moyen et à long terme, les actions iront dans le sens de la poursuite des travaux de construction des grands ouvrages, dont Lom Pangar, Memve’ele et Mekin. Une attention particu- lière est portée à la préparation et au démarrage des projets de transport de l’électricité de deuxième génération et d’infrastructures de production.CONSTRUCTION DE PIPELINESDans le domaine des produits pétroliers, le MINEE va continuer de suivre le projet de construction des pipelines sur le tronçon Limbe- Douala-Edéa-Yaoundé pour le transfert des pro- duits pétroliers, le programme d’accroissement des capacités de stockage des dépôts SCDP et la structuration du projet de construction du Terminal à hydrocarbures de Kribi.Dans le cadre de l’amélioration de l’accès des populations des zones rurales et périurbaines aux services énergétiques modernes, le Ministère s’emploiera à poursuivre ses différents pro- grammes d’électrification et d’extension de réseaux ainsi que des branchements sociaux.S’agissant de l’amélioration du cadre institutionnel et réglementaire, il est prévu la poursuite et la fina- lisation du processus d’élaboration des textes d’ap- plication de la nouvelle loi régissant le secteur de l’électricité, ainsi que les démarches nécessaires à l’opérationnalisation de la SONATREL.En matière d’intégration énergétique avec les pays voisins, le MINEE compte poursuivre les discussions pour la mise en place de l’encadrement juridique nécessaire à l’interconnexion électrique avec d’autres Etats voisins à savoir le Gabon, la RCA et la Guinée Equatoriale, le Congo et le Nigéria.ENERGIES RENOUVELABLESDans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, le MINEE va poursuivre le développement des énergies propres, en se dotant prioritairement d’un Plan de Développement des Energies Renouvelables (PDER) à l’horizon 2035.Pour ce qui est de la maîtrise de l’énergie, il sera question de finaliser l’élaboration de l’avant-pro- jet de loi sur la maîtrise de l’énergie et le projet de création de l’Agence Nationale du Développement des Energies renouvelables, prévu par la loi.En matière d’accès à l’eau potable et à l’assai- nissement, divers projets déjà négociés seront mis en œuvre, notamment :o Le projet d’augmentation de la production d’eau de la ville de Yaoundé et ses environs en mesure d’urgence avec le groupe indien Imperial Holding Limited ;o Le projet de construction de 150 systèmes d’alimentation en eau potable dans 150 cen- tres secondaires et bourgades rurales ;o Le projet de construction de 160 systèmes d’alimentation en eau potable en milieu rural (projet américain) ;o Le projet de réhabilitation des stations Scan water dont les négociations de financement sont suffisamment avancées avec la partie turque.Par ailleurs, les actions en cours seront poursui- vies, notamment dans le cadre des divers projets d’alimentation en eau potable et d’assainisse- ment. A toute cette feuille de route pour 2016, il faut préciser que le Ministère sera en plein dans la réalisation des ouvrages de la première phase du Plan d’Urgence Triennal pour l’Accélération de la Croissance Economique tel que voulu par le Chef de l’Etat, et dont les premiers résultats sont visibles sur le terrain.Il s’agit de la construction de 900 forages équipés dans 9 Régions et de 19 AEP dans la Région du Nord-Ouest. La deuxième phase dudit plan concernera la construction de 3 000 forages équi- pés et de six retenues d’eau dans les trois Régions septentrionales. Les actions en vue de l’alimenta- tion en eau potable et en énergie des infrastruc- tures sportives et hôtelières, dans le cadre de la préparation des compétitions internationales, notamment les Coupes d’Afrique de Football fémi- nine en 2016 et masculine en 2017 que le Cameroun va abriter seront également réalisées nLa première des préocupations du MINEE c’est de permettre l’accés à l’eau potable à tousLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN147


































































































   145   146   147   148   149