Page 148 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 148

148LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNMinistère des Mines, de l’Industrie et du Développement TechnologiqueLe Ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique est au cœur de l’émergence économique du Cameroun...En vue de développer un secteur industriel sain, compétitif et diversifié capable d’inverser la struc- ture du commerce extérieur, le MINMIDT poursuit ses nombreuses missions. L’accent est mis sur l’éla- boration et la mise en œuvre de la politique minière et industrielle du Gouvernement, ainsi que ses stratégies de développement technologique dans les différents secteurs de l’économie natio- nale. Objectif stratégique du MINMIDT, assurer l’industrialisation à travers la transformation et la valorisation des matières premières locales.Les trois programmes arrêtés en vue de ces objectifs sont : la valorisation des ressources minières et géologiques, la diversification et l’amélioration de la compétitivité des filières industrielles et la valorisation des inventions, inno- vations technologiques et actifs de la propriété industrielle. Ces orientations visent à accroître la contribution des ressources géologiques et minières hors pétrole au PIB, transformer les matières premières agricoles, minières et fores- tières à travers le développement des filières industrielles et augmenter le nombre d’actifs de la propriété industrielle valorisés.Pour 2016, il va poursuivre la canalisation des substances minérales par le Cadre d’Appui et de Promotion de l’Artisanat Minier (CAPAM) et le Secrétariat National Permanent du Processus de Kimberley (SNPPK). Un accent sera mis sur l'amélioration de l'information et la gouvernance géologiques et minières pour attirer davantage d’investisseurs.L’organisation de la mise en œuvre du Plan Directeur d'Industrialisation et le fonctionnement du Comité National des Inspections sont égale- ment des priorités. La Loi sur les Incitations à l'Investissement Privé sera vulgarisée sur l'étendue du territoire national. Sur la mise en place d'un système national de développement de la qualité cohérent et performant, l’élaboration de la straté- gie et de la politique nationale de sécurité sani- taire des aliments et du développement de l'infra- structure qualité sont à réaliser. Il s'agira de pour-suivre la mise en place du technopôle agro-indus- triel à travers des études géotechniques et géo- physiques. L’appui au prototypage des inventions locales sera également poursuivi et les Centres d'Appui à la Technologie et l'Innovation seront étendus à travers le pays, de nouvelles indica- tions géographiques enregistrées et les capacités des structures en charge de la propriété indus- trielle seront renforcées avec l'appui de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI). Prévue aussi, l’application du Cameroun au système de Propriété intellec- tuelle régionale, qui permet sur la base d’une demande et d’un dépôt, d’obtenir la protection dans 17 Etats membres et ouvre un marché potentiel sur 100 millions d’habitants. Un avan- tage indéniable pour les investisseurs. Toutes ces opportunités de développement permettent d’en- visager l’avenir avec sérénité.ENVOL DE L’INDUSTRIE EXTRACTIVEDepuis la réorganisation gouvernementale du 9 décembre 2011, le MINMIDT est chargé de l’élaboration et de la mise en œuvre de la poli- tique minière et industrielle du Gouvernement, ainsi que celle des stratégies de développement technologique dans les différents secteurs de l’économie nationale. Il a une partition majeure à jouer, dans la symphonie conçue par le Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, pour l’économie nationale. Cette politique s’appuie fortement sur l’envol de l’industrie extractive minière, par le biais de l’élaboration des stratégies capables de conduire à un secteur minier mondialement com- pétitif, créateur de richesses et de valeur ajoutée.On estime que les informations sur le sol et le sous-sol camerounais sont connues à 60% envi- ron. Le pays dispose d’un potentiel prouvé modeste en hydrocarbures, un peu plus important en bauxite (près d’un milliard cent soixante mil- lions de tonnes), de gaz naturel (200 milliards de mètres cubes), de fer (plusieurs millions de tonnes), de trois millions de tonnes de rutile et de plusieurs tonnes d’or et de diamant. Plusieurs


































































































   146   147   148   149   150