Page 152 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 152

152EAU POTABLEBoite postale 524 - DoualaTél. : (237) 233 42 96 84 Fax. : (237) 233 42 72 70www.camwater.cmLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNCAMWATERAlphonse Roger Ondoa Akoa, Directeur Général de la CAMWATER, parle ici des projets en cours de réalisation dans le secteur de l’hydraulique urbaine et périurbaine au Cameroun.Des avancées significatives dans le secteur de l’eau potable sur toute l’étendue du territoire national...Monsieur le Directeur General, peut-on savoir ce qui est réalisé en termes d’in- frastructures et ouvrages nécessaires au captage, à la production, au trans- port, au stockage et à la distribution de l’eau potable en ce moment à la Camwater ?Dans le cadre du programme d’amélio- ration des infrastructures du secteur de l’Hydraulique Urbaine et Périurbaine, sur très hautes prescriptions du Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA, la CAMWATER a engagé, à la faveur des projets en cours d’exécution, des travaux de construction, de réhabilitation et de renforcement des ouvrages de produc- tion, de stockage, de transport et distri- bution de l’eau potable sur toute l’éten- due du périmètre de la concession. Je citerai le cas à Yaoundé où la station de la Mefou à Minkoa Meyos est mise en service et apporte déjà 50 000 m3/J, ou encore le lancement des travaux de la 3eme phase du projet d’Amélioration de la desserte en Eau de Yaoundé.Financés conjointement par l’Agence Française de Développement (AFD) et le Gouvernement Camerounais, ces travaux consistent en la réhabilitation et le renforce- ment de 60 km de conduites en fonte grise et des ouvrages en ligne dans le noyau central de la ville ; le renforcement des réseaux primaire et secondaire; la densifi- cation du réseau tertiaire sur 300 km; la construction des stations de pompage de Nkolondom, Emana-Buea et Tsinga et la réhabilitation des réservoirs d’eau potablede Mbankolo, Etoa Meki et Ngoa Ekele. Au terme de ces travaux prévus pour durer 22 mois, les habitants de la ville de Yaoundé connaitront une nette améliora- tion de la desserte en eau potable.Pour ce qui est de la ville de Douala, nous avons procédé depuis le 03 août 2016 à la réception des 11 forages industriels réalisés à travers la ville. La capacité de production de ces forages est de 50 000 m3/jour. Cet apport additionnel est d’ores et déjà injecté au réseau de distribution et vient s’ajouter au volume d’eau produite par Yato I et II pour lesquelles la construction d’un pont tuyau a été nécessaire sur le Wouri. Enfin, j’ajouterai la construction en cours de 50 bâches à eau dans les quartiers situés à la périphérie du réseau de distri- bution d’eau potable à Douala.En résumé, il convient de dire que dans le cas de ces deux grandes villes, la capacité de production va atteindre sous peu 185 000 m3/j à Yaoundé et 225 000 m3/Jour environ à Douala.Le Projet de 9 villes, tranche 1(Kribi, Sangmélima, Bamenda et Bafoussam) s’exécute de manière satisfaisante. Le taux d’exécution est de 65% et l’achève- ment des travaux est prévu pour le mois de juillet 2017.S’agissant du Projet d’alimentation en eau potable en milieu semi urbain cofi- nancé par la Banque Africaine du Développement et l’Etat du Cameroun, la réception provisoire du Lot 1


































































































   150   151   152   153   154