Page 162 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 162

162LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNpoids total en charge est supérieur à 3,5 tonnes. Il s’effectue au niveau d’une vingtaine de stations de pesage fixes ou mobiles.Après quelques années d'expérimentation et de sensibilisation, le pesage routier est passé à la phase répressive. L'équipement des stations en matériel performant a crédibilisé l'opération et permis la réduction substantielle des charges des véhicules lourds. L'objectif actuel est de réduire à néant le pourcentage de la surcharge.Le contrôle des charges est effectué à l'aide des pèse-essieux mobiles. C'est un matériel de pesage à basse vitesse qui permet de peser un véhicule en mouvement (10-15 km/h).On pèse généralement entre 400 à 800 véhi- cules/jour sur l'axe Yaoundé Douala. Cette réalité a poussé le comité interministériel chargé du suivi des opérations du pesage routier à mettre un accent par- ticulier sur la maintenance des équipements.Au Cameroun, les charges légales autorisées se présentent ainsi qu'il suit :Le contrôle des charges est effectué à l'aide des pèse-essieux mobiles.LES BARRIÈRES DE PLUIESi le plus grand malheur des routes bitumées au Cameroun est la surcharge, pour les routes en terre, c'est le non-respect des barrières de pluie. La réglementation en vigueur a prévu des sanctions sévères à l'encontre des transporteurs de véhicule de plus de 3,5 tonnes ou ayant une capacité de 12 places assises autorisées qui franchissent les barrières de pluie après les précipitations.Cette réglementation interdit la circulation, deux à quatre heures après la pluie des véhicules, qui rentrent dans la catégorie suscitée. Le montant des amendes, qui est assorti au retrait du permis de conduire pendant une durée d'un an est de 250 000 Francs CFA (500 $ US).Pour le futur, il est envisagé l'extension des mesures de dissuasion et de répression suscepti- bles de constituer une menace grave sur le patri- moine routier national.CONSTRUCTION ET ENTRETIEN DES ROUTESAprès l'indépendance, la politique nationale de développement des infrastructures routières a mis l'accent sur les investissements nouveaux. De grands axes bitumés et d'ouvrages d'art d'enver- gure qui sont créés au cours de cette période, sont le fruit de cette politique. L'extension du réseau rou- tier national et la difficulté de le maintenir en état ont amené les pouvoirs publics à repenser la poli- tique routière au Cameroun. Les missions du Ministère des Travaux Publics ont été reprécisées.n Poids total en charge :n Un essieu simple :n Deux essieux tandem :n Trois essieux en tandem : 27 tonnesLes transporteurs qui ne les respectent pas encourent les sanctions pécuniaires qui s'élèvent à 50 000 Francs CFA (110 $ US) par tonne de surcharge.50 tonnes 13 tonnes 21 tonnes


































































































   160   161   162   163   164