Page 17 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 17

17HistoireDU PROTECTORAT ALLEMAND À L’INDÉPENDANCELe 1er janvier 1960, l'ancien Cameroun sous tutelle française devient un Etat indépendant ; la République du Cameroun est née.L'entité politique qui aux yeux des Nations- Unies accède à la souveraineté internationale avait été formée au cours d'une période relati- vement courte de soixante-quinze ans. Du 14 juillet 1884, jour où Gustav Nachtigal hisse le drapeau allemand à Douala, à 1918, année où les Allemands doivent abandonner le Cameroun, ce territoire est sous le protectorat de Berlin. Lors du traité de Versailles (France) le 28 juin 1919, l'Allemagne renonce à tous ses droits sur le Cameroun en ratifiant le traité qui stipule à l’article 119 : "l'Allemagne renonce en faveur des principales puissances alliées et associées à tous ses droits et titres sur ses pos- sessions d'Outre-Mer".LE MANDAT DE LA SOCIÉTÉ DES NATIONSLe 10 juillet 1919, la France et l'Angleterre se partagent le Cameroun. L'Angleterre administre la partie occidentale du pays (un cinquième du territoire) et la France la partie orientale (quatre cinquièmes).Cette administration se fait au nom de la Société des Nations (sdn). C'est le régime du mandat. Dans la partie administée par la France, au plan social, deux événements dignes d'intérêt interviennent au cours de la période du mandat : il s'agit, d'une part, de l'institution de l'indigénat, en 1917, et abolit par la conférence de Brazzaville ; d'autre part, de la création le 18 décembre 1944 de l'Union des syndicats confédérés du Cameroun (uscc) affiliée à la Confédération générale des travailleurs (cgt) française.L'uscc fut non seulement le premier syndicat camerounais, mais encore le premier élément extra-coutumier très influent avec son secrétaire général Ndounokong Alphonse et ses secré- taires généraux adjoints Assalé Charles et Um Nyobé Ruben.De 1939 à 1946, le Cameroun, sous mandat français, ayant répondu à l'appel du général De Gaulle, participe à la deuxième guerre mon- diale. Au lendemain de celle-ci, tout bascule. 1946 apparaît comme une année charnière dans l'évolution du Cameroun vers l'indépen- dance. Le 7 mai 1946, la loi Lamine Guèye reconnaît la citoyenneté aux ressortissants des ter- ritoires d'Outre-Mer dont le Cameroun.LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   15   16   17   18   19