Page 170 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 170

170LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNtravers : la construction d’une nouvelle route dans la zone portuaire et la réhabilitation de la route secondaire UDEAC pour ce qui des actions engagées par le PAD. Le CNCC quant à lui a assuré le financement de la construction du 1er Centre de Vie des transporteurs à Kribi et la réa- lisation des études d’aménagement, architectu- rales et techniques en vue de la construction d’une base logistique à Kousséri.Autres réalisations enregistrées dans le secteur des transports : la réhabilitation de la chaussée aéronautique à l’aéroport International de Douala par les ADC ; la levée des carences relevées par l’Institut pour l’Amélioration de la Sécurité Aérienne (IASA), relatives à l’exploita- tion de CAMAIR-Co ; l’acquisition de neuf (9) nouvelles locomotives par la CAMRAIL ; l’ac- quisition de cinq (5) modules autorails et quatre (4) nouvelles locomotives voyageurs ; la pour- suite des travaux de substitution du tronçon des voies ferrées entre Batchenga-Ka’a, soit 78 km, sur 175 km de voies renouvelées au 31 août 2015 ; le démarrage des travaux de renouvellement de la section des voies ferrées Pangar-Ngaoundéré.En outre, en vue de l’amélioration des services et moyens de transport, les ressources du Ministère des Transports ont permis de faire des audits : de conformité des auto-écoles, permettant de relever que seuls 40% des auto-écoles respectent les cri- tères édictés par le Ministère de Transports ; des agences de voyage, pour lesquelles le taux de conformité sont plus bas (11 agences de voyages sur 155 ont été jugées conformes).Construction d’une nouvelle route dans la zone portuaire de DoualaSÛRETÉ ET SÉCURITÉDans le souci d’améliorer le système de sûreté et de sécurité des différents modes opératoires et de la météorologie, d’autres faits survenus en 2015 sont dignes d’intérêt. Entre autres, la construction de la clôture de sécurisation du domaine portuaire tel que prescrit le code ISPS (International Ship and Port Facility Security) ; la certification et l’habilitation des agents de sûreté ; l’élaboration d’une documentation opérationnelle et de la réglementation ; l’acquisition d’équipe- ments d’inspection filtrage des aéroports de Maroua Salak, Garoua, Ngaoundéré et Bafoussam ; la réhabilitation de la route de contournement de l’aéroport de Bafoussam, et la construction de la clôture de sûreté.Le Ministère des Transports a aussi acquis cinq grues d’enlèvement des obstacles, en vue de réduire les accidents sur les routes, et a égale- ment engagé, sur très hautes instructions du Chef de l’État, des actions de réhabilitation du système national de météorologie.PERSPECTIVESPour 2016, le Ministère des Transports présente une feuille de route consistante, avec des axes stratégiques déclinés à partir du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi, et la Vision 2035 du Président de la République. Entre autres actions programmées donc pour 2016 : la restructuration de CAMAIR-Co et la mise aux normes OACI des aéroports de Douala et Yaoundé en vue de leur certification ; la poursuite


































































































   168   169   170   171   172