Page 183 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 183

183Aménagement du territoireUNE VISION PROSPECTIVEL’aménagement du territoire est un outil des pou- voirs publics, qui a pour mission essentielle la mise en œuvre d’une planification spatiale en corrigeant les distorsions naturelles, ou celles liées au dévelop- pement. Ceci, par la recherche d’une répartition judicieuse et aussi intégrée que possible des hommes, des activités de production, des infrastruc- tures et des équipements sur l’ensemble du territoire. Cet aménagement recherche une mise en valeur rationnelle du territoire, un développement équita- ble et intégré des régions, en vue de l’amélioration du cadre et des conditions de vie des populations.L’aménagement du territoire, à ce titre, fait partie des attributions du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, qui a pris le relais du ministère de la Planification, de la Programmation du développement et de l’Aménagement du Territoire. Ce département ministériel est chargé de l’élaboration des orienta- tions générales et des stratégies de développement à moyen et long termes, et de leur suivi. Dès lors, l’aménagement du territoire est l’une des tâches fon- damentales de la planification. Cette dernière se préoccupe essentiellement de la planification du développement spatial et physique, aux côtés de la planification du développement humain.BAKASSI EN BONNE PLACESituée dans la région du Sud-Ouest et dans le département du Ndian, la péninsule de Bakassi, zone de mangrove et de criques d’environ 665 km2 pour 40 000 habitants est riche en produits halieu- tiques et pétroliers et dispose d’un important poten- tiel touristique. Cette péninsule a été à l’origine d’un conflit entre le Cameroun et le Nigeria, lequel a donné lieu à l’arrêt de la Cour internationale de jus- tice de la Haye du 10 octobre 2002. C’est en application de cet arrêt qui consacre l’apparte- nance de Bakassi au Cameroun, que Yaoundé s’est engagé à marquer sa présence effective dans cette presqu’île par d’importantes réalisations. C’est ainsi que depuis l’année 2010, le gouvernement a mobi- lisé plus de 13 milliards de FCFA équivalent à 314 projets relatifs à l’électrification, l’hydraulique, la construction des écoles, centres de santé, routes, bâtiments administratifs, la couverture radio et télé.PRIORITE A L’EXTREME-NORDDepuis le déclenchement de la guerre contre le groupe terroriste Boko Haram, en mai 2014, la région de l’Extrême-Nord paye le plus lourd tribut en termes de pertes en vies humaines, déplace- ment de populations, destruction de biens. C’est notamment pour compenser ces lourdes pertesLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   181   182   183   184   185