Page 197 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 197

Yaoundé avec la construction de 14 km de canal sur le Mfoundi et ses affluents et, la réalisation des 49 km des drains à Douala.• Le projet d’électrification de 33 localités dans les régions du Nord, du Nord-Ouest, du Centre et du Sud-Ouest par la Banque islamique de développement (BID) ;• Le projet d’extension des réseaux de distribu- tion d’énergie électrique dans les 423 localités JICA/BAD, etc.Quant à l’assainissement liquide, l’évacuation des eaux vannes et des eaux usées des ménages reste encore mal assurée.PRODUCTRION EN MASSE DE LOGEMENTSLa demande en logement s’évalue à près d’un million avec une augmentation de 100 000 chaque année.Face à cette situation et avec pour hisser le Cameroun dans la sphère des pays émergents à l’horizon 2035, le gouvernement camerounais s’est engagé dans le cadre de sa stratégie pour la croissance et l’emploi, la construction de plus 17 000 logements sociaux, de 50 000 par- celles et le renforcement des capacités institution- nelles lui permettant d’une part, d’augmenter l’of- fre dont la demande des couches défavorisées est de plus en plus forte, et d’autre part de contri- buer à l’essor des villes comme des centres de production des biens et des richesses. Dans ce sillage, le gouvernement camerounais a entrepris une série de réformes visant à augmenter l’offre en logements décents et en parcelles constructi- bles pour le plus grand nombre ; notamment lesOffrir un cadre de vie plus agréable<couches les plus défavorisées, afin d’assurer l’équité dans l’accès aux logements décents.Ces réformes portent sur :• l’amélioration de l’accès au financement de l’habitat social ;• la restructuration des organismes publics du secteur de l’habitat (Société immobilière du Cameroun, Crédit foncier du Cameroun, Mission d’aménagement et d’équipement des terrains urbains et ruraux) ;• l’élargissement des assiettes des incitations existantes en faveur de la promotion immobilière publique et privée et l’incitation à la mise en place des joints venture entre les promoteurs locaux et les investisseurs internationaux ;• l’exécution en cours de plusieurs programmes et projets-pilotes aussi bien publics que privés, dont l’accès tiendra compte des conditions socio- économiques des demandeurs. Entre autres, nous pouvons mentionner :• le programme gouvernemental de construction de 10 000 logements sociaux et d’aménage- ment de 50 000 parcelles constructibles ;• le programme de 1 500 logements sur finan- cement de la République populaire de Chine ;• les projets initiés par quelques opérateurs immo- biliers privés internationaux et nationaux parmi les- quels nous avons la Société Soprin, Authentic Developers Corporation, Coffor’CEMAC ;• la mise en place d’un partenariat public-privé pour la stimulation de la production du logement.LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN197


































































































   195   196   197   198   199