Page 198 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 198

198LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNLe Ministère de l’Habitat et du Développement UrbainLe Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain (MINHDU) œuvre à la promotion de villes inclusives, et au développement d’une armature urbaine équilibrée du Cameroun, en vue de son émergence...L’année qui vient de s’achever, au-delà de la pour- suite des grands chantiers entamés au cours des années précédentes, a été remarquable au Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain (MINHDU). Remarquable parce qu’elle a notam- ment connu le démarrage d’importants chantiers : les travaux du Plan d’urgence triennal, volet voirie dans les villes de Yaoundé et Douala ; les travaux du Plan d’urgence triennal, volet logement dans la ville d’Ebolowa ; - la voie d’accès au Stade omni- sport de Limbe, en prélude à l’organisation de la CAN Féminine 2016 par le Cameroun ; la voie d’accès et les aménagements du stade omnisports Paul Biya à Olembé à Yaoundé, en prélude à l’or- ganisation de la CAN masculine 2019.Le Ministère, il faut le souligner, a également conti- nué à œuvrer pour l’accroissement de l’offre en logements décents et l’amélioration de la mobilité urbaine. Entre autres actions, on a pu noter l’éla- boration des documents de planification urbaine, la réalisation des opérations d’aménagement urbain et la construction des logements neufs. Par exemple, la réalisation de sept documents de pla- nification a été lancée à Edéa, Bafang, Zoétélé, Maga, Ngaoundal et Lagdo, à l’effet de doter ces villes d’instruments qui organisent harmonieu- sement l’occupation du sol et préviennent la proli- fération et l’envahissement des bidonvilles.Par ailleurs, 196 hectares sont en cours d’amé- nagement, par la MAETUR, dans les Départements de la Mefou-et-Afamba et de la Mefou-et-Akono en vue d’accueillir les projets de construction de logements sociaux et les popula- tions affectées par la construction de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen et, à l’occasion, créer une ville nouvelle structurée.De même, les documents finaux de l’étude de fai- sabilité du projet SAWA Beach ont été validés au cours d’une session du Comité de pilotage à lui dédié ; marquant ainsi la fin de l’étude de faisa- bilité du projet d’aménagement d’un quartier d’affaires dans la ville de Douala, à l’effet d’ac- croître son attractivité et sa compétitivité.CONSTRUCTION DE LOGEMENTS NEUFSDans ce domaine, et pour permettre aux popula- tions d’accéder à la propriété immobilière décente, l’accent a été mis sur la poursuite des projets de construction de logements sociaux avec l’appui de la Coopération chinoise à Douala et Yaoundé. A Yaoundé, les travaux de construction de 660 logements sont achevés. Il en est de même pour les équipements collectifs(école primaire et centre de santé). A Douala, le taux d’avancement global des travaux était estimé, en début 2016, à 75% de construction de 660 logements. A Limbe, les travaux ont démarré. A Bafoussam, Sangmelima, et Bamenda, les études sont en cours de finalisation.De même, l’achèvement des premiers 1675 logements sociaux à Olembé et Mbanga-Bakoko se déroule avec des taux d’avancement respec- tifs qui étaient de 72% et de 60% en début d’exercice.Pour sa part, la Société Immobilière du Cameroun (SIC) a engagé sur financement pro- pre les travaux de construction de 119 loge- ments moyen standing à la Cité verte à Yaoundé dont 15 étaient en cours de construction et 104 à l’état de lancement d’appel d’offres en début 2016. De même, il a été noté le démarrage des opérations de ravalement de façade d’une cen- taine d’immeubles sur l’ensemble des cités SIC.AMÉLIORATIONDE L’ENVIRONNEMENT URBAINEn 2015, on a noté le recalibrage de la rivière Edjenguele dans la pénétrante de Limbe, sur un linéaire de 6km, et la réhabilitation lancée du réseau de la prison de Garoua. Pour le reste, les efforts se sont concentrés sur deux grands projets urbains d’évacuation des eaux pluviales. Il s’agit de : la deuxième phase du projet d’assainissement de Yaoundé (PADY2) avec la construction de 14 km de canal sur le Mfoundi et ses affluents ; le drainage pluvial de Douala avec la construction de 39 km de


































































































   196   197   198   199   200