Page 202 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 202

202LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNque la réglementation en vigueur dans ce domaine est respectée. Il compte améliorer le dispositif légis- latif et réglementaire à travers la réforme foncière en cours et par rapport aux mutations socio-écono- miques et aux exigences de développement.DES ACTIONS QUI PARLENTDans le souci de protéger et de valoriser le Domaine public, le MINDCAF a annoncé la mise en route d’un projet portant sur 300 mille hectares pour l’agro-industrie et les logements sociaux. Les pouvoirs publics le savent, l’Etat du Cameroun a plus que jamais besoin d’espaces pour la réalisation de ses multiples projets de construction d’infrastructures que sont les bar- rages hydro-électriques, des axes routiers, les logements sociaux et bien d'autres. Bon à savoir, et ce rappel est fait par le Ministre en charge des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières, la suppression des titres fonciers des riverains situés sur le trajet de l'oléoduc du pipe- line Tchad-Cameroun a généré une économie substantielle de 9 milliards FCFA. Le MINDCAF préconise par ailleurs l'informatisation des docu- ments fonciers afin d'éviter les résurgences des violations de la propriété foncière de l’Etat. Le maître-mot reste donc la sécurisation.Aussi, après l’opération qui visait la numérisation de près de 120 mille titres fonciers à fin 2015, devait en suivre une autre, portant sur l’informatisa- tion des documents fonciers des plans cadastraux des villes de Yaoundé, Douala, Garoua, Maroua, etc. Entre-temps, l’intensification des réserves fon- cières à travers les dix régions du Cameroun reste une priorité pour le Gouvernement.CONTRIBUTION À LA CONSTRUCTION DES LOGEMENTS SOCIAUXDans le cadre de l’exécution du programme de construction des logements sociaux au Cameroun, le MINDCAF reste un des piliers incontournables. En effet, de par ses missions, ce Ministère intervient en amont, en mettant à disposition les terres devant accueillir les divers projets de logements sociaux.La question du logement social au Cameroun reste une préoccupation constante des pouvoirs publics, faut-il le rappeler. Aussi, pour remédier au problème, le Chef de l’Etat s’est engagé, dans le cadre du Programme des Grandes Réalisations, à améliorer les conditions de vie des populations, notamment par le biais de la construction des logements sociaux.Cette orientation politique forte est déclinée par le gouvernement à travers la mise en œuvre d’impor- tantes réformes visant l’amélioration des cadres législatifs, institutionnel et réglementaire du secteur de l’habitat d’une part, et la réalisation d’une mesure d’urgence consistant en la construction de 10 mille logements et l’aménagement de 50 milleparcelles constructibles d’autre part. Si l’exécution de cet important programme est pilotée par le Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain depuis quelques années, les actions réali- sées dans ce cadre nécessitent des synergies avec d’autres Départements ministériels et Administrations de l’Etat.On l’a dit, le MINDCAF, en tant que Ministère res- ponsable de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière domaniale, cadastrale et foncière, a, entre autres missions, celle de constituer et de maîtriser des réserves foncières – en relation avec le Ministère en charge de l’Habitat et du Développement Urbain et des administrations concernées. C’est ainsi que le MINDCAF intervient dans le cadre de la mise en œuvre du programme de construc- tion des logements sociaux en amont pour la mise à disposition des terrains d’assiette.Par exemple, pour les 10 mille logements sociaux, le MINDCAF a mis à disposition à Olembé, par Yaoundé, et Mbanga-Bakoko, par Douala, 60 hectares de terrain.S’agissant de l’aménagement des 50 mille par- celles constructibles, 1104 parcelles ont été mises en aménagement à Douala et à Yaoundé. Une convention avait été signée pour ce faire en jan- vier 2013 en le MINDCAF et le Génie Militaire.Une autre contribution du MINDCAF dans l’amé- lioration de l’habitat au Cameroun consiste en l’aménagement des lotissements domaniaux. C’est ainsi que des lotissements de 1 000 hec- tares chacun ont été mis à disposition dans 24 départements du Cameroun.Madame le Ministre remettant un matériel de pointe en vue de l’optimisation du rendement


































































































   200   201   202   203   204