Page 207 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 207

207pour la Croissance et l’Emploi (DSCE). A cet effet, il donne de financer les projets générateurs de revenus dont la rentabilité permet le rembourse- ment du financement. C’est l’outil par excellence de promotion de l’économie locale.Quant à l’outil Métropole, il vise à soutenir le développement des grandes villes camerou- naises. Destiné au financement des investisse- ments dans le secteur urbain pour répondre à des besoins spécifiques, ses ressources sont accor- dées sous forme d’avances de trésorerie. Intercom est quant à lui, un instrument destiné à promouvoir la coopération et la solidarité inter- communales. Les regroupements de Communes peuvent, dans ce cadre, bénéficier d’un finance- ment à taux d’intérêt réduit, sur une période de remboursement plus longue. A travers ces instru- ments, 1480 projets ont été financés dans 369 Communes et Communautés Urbaines au cours de la période allant de 2007 à 2015, pour un montant de 145 567 424 265 F CFA, dans divers domaines. Dans la même période, l’orga- nisme a reversé un total de 41 573 556 726 aux municipalités au titre des Impôts communaux soumis à péréquation.LEVIER DE MOBILISATIONDES RESSOURCES DE COOPÉRATIONLes besoins en financement des Collectivités au Cameroun sont immenses et les importantes res- sources déjà mises à leur disposition par l’Etat restent insuffisantes. La réforme intervenue en mai2006 permet désormais au FEICOM de recher- cher des fonds provenant aussi bien de la coopé- ration internationale que d’autres bailleurs natio- naux. Les ressources du FEICOM servent ainsi de levier pour accroître sa capacité de réponse aux besoins communaux. Cette activité qui est d’ores et déjà menée avec succès a permis la mise sur pied de différents programmes.Ainsi, les Programmes d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement en Milieu Semi- Urbain (PAEPA-MSU) et en Milieu Rural (PAEPA- MRU) ont été mis en place grâce à un finance- ment de la BAD, le FEICOM apportant les contre- parties communales. Le PAEPA-MRU, qui couvre 4 régions, est financé par un don du Rural Water Supply and Sanitation Initiative d’un montant de 3 520 000 000 F CFA, dans 117 Communes. Le FEICOM a apporté la contrepartie des Communes à hauteur de 528 000 000 F CFA. Le PAEPA-MSU quant à lui concerne 19 villes et bénéficie d’un financement de 30 648 000 000 F CFA. La contrepartie des Communes apportée par le FEICOM est de 749 181 400 F CFA.Le Programme Décentralisation FEICOM- Villes Moyennes (PDFVM), lui, est mené avec la KfW. C’est un fruit de la coopération germano-came- rounaise, financé à hauteur de 10 milliards de FCFA par la KfW. Il vise l’amélioration de la par- ticipation citoyenne et l’accès des populations aux services de base dans des Communes comp- tant au moins 30 000 habitants. Lancé en 2014 pour une durée de 5 ans, il couvre les régions du Centre, de l’Extrême-nord, de l’Ouest et du Sud- ouest et comprend 3 composantes : financement d’infrastructures économiques et sociales, accom- pagnement des Communes dans la réalisation desdites infrastructures et renforcement des capa- cités du FEICOM dans le financement et l’accom- pagnement du développement local.Quant au Programme de Construction des Cités Municipales (PCCM), mené avec le Crédit Foncier du Cameroun (CFC), il a été mis sur pied dans le cadre de la convention de partenariat entre le CFC, le FEICOM et les CVUC pour le développement et la promotion de l’habitat dans les Communes. Pour ce faire, le CFC a ouvert une ligne de crédit de 10 milliards de francs CFA au FEICOM. C’est donc un nouveau guichet dont l’objectif prioritaire est de contribuer à la résorption du déficit en logements dans les villes secondaires et sédentariser de ce fat les agents du secteur public et les opérateurs économiques.A ce jour, l’action du FEICOM vise, plus que par le passé, la satisfaction des Communes et l’accompagnement efficace des collectivités terri- toriales décentralisées vers l’émergence, confor- mément au cap fixé à l’organisme par le Président de la République, lors de la célébration des 40 ans de l’institution. nL’Adduction d’eau; une des priorité pour le FEICOMLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   205   206   207   208   209