Page 209 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 209

L’ARCHIVAGEConsidérée comme « le notaire institutionnel », l’ARMP centralise toute la documentation géné- rée par le système, et fait par conséquent office de fonds documentaire et de banque de don- nées dédiée. Le système consacre les documents tenus par l’ARMP comme ceux faisant foi en cas de contestation de procédures par un soumission- naire lésé, en phase de passation ou d’exécu- tion. D’où le vaste chantier en cours à l’Agence, à savoir, la numérisation des archives en vue d’une saine conservation des documents.L’INFORMATISATION DU SYSTEMELa gestion manuelle des documents et des procé- dures de passation des Marchés Publics a été, par le passé, source de sous-performance du système. La dématérialisation des procédures constitue de ce fait, une préoccupation majeure pour l’ARMP. C’est ainsi que la mise en place de l’application PRIDESOFT vise à répondre précisément au besoin de disposer non seulement, d’une plateforme de collecte, de conservation, d’analyse mais aussi de partage des données sur les Marchés Publics.L’INFORMATION DES ACTEURSAvec plus de 35 000 visiteurs par mois, le site Web de l’ARMP (www.armp.cm) dont les activi- tés ont officiellement été lancées le 23 juin 2014, est devenu le premier site institutionnel du Cameroun et enregistre la fréquentation de nom- breux internautes issus d’une centaine de pays. On y retrouve en version électronique « Le Journal des Marchés Publics », qui diffuse les avis d’ap- pels d’offres et les attributions de marchés ; « LesEchange des parapheurs ARMP - CONACRapports d’Analyses », « Les Documents de facili- tation (DAO-Types) » et des rubriques consacrées aux « dénonciations et recours », sans oublier « le forum » et « la FAQ » (foire aux questions).LA GOUVERNANCELes missions confiées à l’ARMP en font assuré- ment un pilier de la Gouvernance. En charge de la délivrance des Certificats de non-exclusion de la commande publique, elle participe ainsi à une présélection des candidats à l’exécution des prestations. C’est également l’Agence qui tient et met à jour le fichier des entreprises exclues de la commande publique disponible sur le site Web.Le processus de catégorisation des prestataires du secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP), en cours, s’inscrit également dans cette logique de la rationalisation de la dépense. A cet égard, l’Agence entretient une collaboration permanente avec les autres institutions en charge de la protection de la fortune publique.LE RAYONNEMENTPrésente aux rendez-vous internationaux des régulateurs, l’ARMP y prend toujours une part active, à travers la qualité de ses représentants et la nature de leurs interventions lors des différents ateliers. De nombreux organes de régulation d’Afrique viennent s’inspirer de l’expérience camerounaise en la matière. Elle accueille régu- lièrement des missions composées d’experts de la Banque Mondiale, de la Banque Africaine de Développement (BAD), de l’Agence Française de Développement (AFD)... sur des sujets d’intérêts multilatéraux nLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN209


































































































   207   208   209   210   211