Page 222 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 222

222LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNPEA-JEUNESL’objectif principal ici est celui du développement. Il est question de promouvoir des entreprises agro- pastorales jeunes, rentables, intégrées dans les chaînes de valeurs, et créatrices d’emplois. Selon des chiffres du MINADER, 5040 entreprises, dont 30% sont gérées par des femmes, sont établies et créeront au moins 20 160 emplois directs d’ici à l’an 2021. Autres données fournies par la même source, au moins 65% des entreprises sont fonc- tionnelles 3 ans après leur création, 3276 entre- prises rapportent une augmentation d’au moins 50% de la marge brute.LE PROGRAMME PAIJALe Programme d’Appui à l’Installation des Jeunes Agriculteurs (PAIJA) au Cameroun poursuit de nombreux objectifs :• Contribuer au rajeunissement et à la moderni- sation des exploitations agricoles, ainsi qu’à la réduction du chômage des jeunes ;• Assurer les jeunes et les engager dans des sys- tèmes de production modernes et performants ;• Insérer les nouvelles exploitations dans un tissu socioéconomique porteur, tant en termes de ser- vices rendus que de débouchés pour les produits ;• Favoriser l’émergence de « Pôles de dévelop- pement agricole » dans des zones présentant un fort potentiel de production.Ce programme, il faut le préciser, comprend essentiellement deux volets :APPUI DES JEUNES AGRICULTEURS SUR LEUR PROPRE DOMAINE FONCIERCe volet est mis en œuvre à travers les Délégations Départementales de l’Agriculture et du Développement Rural qui sélectionne les pro- jets des groupes de jeunes agriculteurs et les sou- met au financement du Programme. Deux projets de jeunes sont retenus par Département et finan- cés à concurrence de 1 million de francs par pro- jet, soit environ 116 projets de jeunes financés par an dans le cadre du Programme.INSTALLATION DES JEUNES AGRICULTEURS DANS LES PÔLES DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLEL’opération porte ici sur des sites aménagés par l’Etat. 10 sites sont opérationnels. Il s’agit de Wassandé dans l’Adamaoua, de Nlobesse dans le Sud, d’Ikiliwindi dans le Sud-Ouest, d’Obis dans le Centre et de Gnibou dans l’Ouest, avec son annexe de Fossong, Ellelem.Kobi dans l’Est, Ndotto dans le Littoral, Etoko dans le Sud-Ouest et Ngyen-Mbo dans le Nord-Ouest.A la mi-2016, près de 262 jeunes y étaient instal- lés et produisaient en fonction de la zone agro-éco- logique du cacao, de la banane-plantain, du maïs, du soja, du café arabica, du palmier à huile.Au cours des futurs exercices, le Programme compte :n Ouvrir de nouveaux sites ;n Recruter de nouveaux jeunes ;n Ouvrir des pistes d’accès dans les sites ; n Sécuriser les sites existants ;Les services du MINADER à Yaoundé


































































































   220   221   222   223   224