Page 231 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 231

231ForêtINTRODUCTIONLe Cameroun est le deuxième massif forestier d’Afrique, les forêts couvrent 22,5 millions d’hectares. En 2014, la superficie forestière exploitable a été de 17,5 millions d’ha contre 19,7 millions en 2013. Ce recul fait suite au déclassement des superficies au profit des projets agricoles et des projets structurants et miniers, aux effets des changements climatiques, à l’avan- cée du désert dans la zone septentrionale où le taux de déforestation relevé par la FAO est de 0,7 %. Les actions du gouvernement se poursuivent à travers : l’aménagement et l’exploi- tation forestière ; le reboisement ; la valorisation des ressources fauniques.LA DIVERSITÉ FORESTIÈRELa végétation camerounaise est un condensé de celle de l’Afrique. On y trouve la forêt, la savane et la steppe sous différentes formes.LA FORÊT DENSELa forêt dense ou grande forêt s’étend du golfe de Guinée jusqu’en Afrique de l’Est. Elle recouvre toute la partie sud du Cameroun jusqu’au plateau de l’Adamaoua.Cependant, cette forêt ne présente pas une phy- sionomie uniforme sur le territoire camerounais.C’est ainsi qu’on peut distinguer des subdivisions en rapport avec le voisinage de l’océan, avec le relief, avec la paléographie, avec les facteurs cli- matiques, les facteurs édaphiques.Le long du Littoral à partir des frontières nigé- rianes, descendant la côte atlantique et s’enfon- çant vers l’est le long des frontières méridionales du Cameroun s’étend une forêt dense humide. On peut la classer en trois catégories : la forêt lit- torale, la forêt atlantique et la forêt du Dja.A fin 2014, les recettes de l’exploitation fores- tière (la redevance forestière annuelle, la taxe d’abattage), ont été de 22,9 milliards, en aug- mentation de 21,2 % par rapport à 2013.La redevance forestière annuelle (RFA) qui repré- sente 74,6 % des recettes s’est accrue de 50,2 % avec l’augmentation des enchères pendant les adjudications des titres d’exploitation et la pour- suite des opérations de recouvrement.Les populations et les communes riveraines ont bénéficié d’un transfert de 5,1 milliards dont 70 % destinés aux actions de développement.LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   229   230   231   232   233