Page 232 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 232

232LIBELLESPRODUCTIONSGrumesEXPORTATIONSGrumesSciagesContre-plaquésPlacagesProduits spéciaux (en tonnes)20112012(b)2 316 51954412231 5432013(c)2 351 6175192014(d)2 747 8035851er Sem2014nd- 3802721er Sem2015 VARIATIONS (%)(b/a) (d/c)nd- 16,8 -nc 495 30,1 30,1299 12,7 9,72,3 -58,3 11,511 -5,0 30,2nd- - -ncProductions et exportations dans le secteur forestier (en milliers de m3)2(a)356 5755311131872LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN12 5 2,120 19 91 932 6 475 -ndVALORISATION DES RESSOURCES FAUNIQUESSources : DGD, MINFOF, nd = non disponible, nc = non calculéde 2 500 ha avec 300 000 arbres et, de distri- buer 18 000 foyers améliorés aux populations afin de réduire la consommation du bois de chauffe. L’aménagement de la rive droite du bas- sin versant de la Bénoué a permis la mise en défense de 37,5 ha avec la plantation de 15 000 plants pour la stabilisation de 14 kilomètres de berge. Par ailleurs, trois sites ont été restaurés dans le cadre de la lutte contre la jacinthe d’eau et les autres plantes aquatiques envahissantes, portant à 12 le nombre de sites restaurés.S’agissant de la lutte contre les pollutions, nui- sances et substances chimiques nocives et/ou dangereuses, on retiendra que les inspections des installations industrielles et commerciales et l’appui technique aux communes dans l’assainis- sement urbain se sont poursuivis ; 263 amendes ont été notifiées sur 656 structures inspectées. Les recouvrements des amendes se sont chiffrés à 147 millions, en hausse de 31,3 % par rapport à 2013. Par ailleurs, 326 tonnes d’emballages plastiques non conformes ont été saisies.En 2014, les recettes fauniques recouvrées sont évaluées à 930 millions, en baisse de 6,3 % par rapport à 2013. Cette baisse est liée à l’insécu- rité et au braconnage transfrontalier. Les opéra- tions coup de poing organisées de concert avec le ministère de la Défense ont permis de saisir des armes et munitions, des cargaisons de viandes de brousse fumées, des trophées d’éléphants (pointes d’ivoire, queues) et de détruire des campements d’orpailleurs illégaux et des braconniers.ENVIRONNEMENT ET LA PROTECTION DE LA NATURELes actions en faveur de la protection de l’envi- ronnement se sont poursuivies à travers la lutte contre la désertification, les pollutions, les nui- sances et les substances chimiques nocives. Dans le cadre de la lutte contre la désertification et les changements climatiques, l’« Opération Sahel vert » s’est poursuivie dans les zones septen- trionales et a permis de reboiser une superficieLes recettes de l’exploitation forestière en augmentation de 21,2 %


































































































   230   231   232   233   234