Page 233 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 233

Les savanesLa savane est un type de végétation adapté au climat tropical à saisons contrastées : l’une sèche, l’autre pluvieuse (1 400 mm de précipita- tions annuelles et au moins 3 mois de sèche- resse). Les savanes camerounaises peuvent être classées en trois catégories :n Les savanes arbustives et arborées soudano- guinéennes de l’Adamaoua ;n Les savanes boisées et les forêts claires sèches médio-soudaniennes ;n Les savanes boisées soudano-sahéliennes du bassin de la BénouéLes steppesLes steppes sont des formes dégradées de savanes abusives. La flore arborescente y est clairsemée. Les steppes que l’on rencontre dans la province de l’Extrême-Nord comportent deux domaines.n Les steppes sahélo-soudaniennes ; n Les steppes sahélo-sahariennes.EXPLOITATION FORESTIÈRELa valeur ajoutée de la sylviculture et de l’exploita- tion forestière a crû de 9,9 % en 2014, contre une baisse de 1,8 % en 2013. Le volume de bois grume coupé est évalué à 2 747 380 m3, en hausse de 16,8 %. Cette évolution découle de : l’augmentation des essences commercialisables exploitées, l’ouverture de nouveaux marchés, l’at- tribution de 49 ventes de coupe portant leur nom- bre à 151. Les exportations des grumes et des débités ont progressé respectivement de 30,1 % et de 12,7 %, en raison des facilitations des procé- dures du commerce extérieur mises en place auLa végétation camerounaise est un condensé de celle de l’Afriqueport autonome de Douala. Les quantités des pro- duits spéciaux exportés (ébène, pygeum, yohimbe et voacanga) sont évaluées à 6 475 tonnes, consé- cutivement à l’amélioration du système de collecte des données des produits issus de ce secteur.Les actions menées concernent : le renforcement de la traçabilité et de la certification ; l’élargissement de la gamme des essences exploitées ; l’organisation et la formation des acteurs de la filière des produits non-ligneux. Les recettes d’exportation des bois et ouvrages ont progressé de 8,6 % et le montant des ventes aux enchères et les amendes recouvrées s’est élevé à 1,4 milliard. Les exportations des produits forestiers non-ligneux ont généré 7,5 milliards.Il existe plus de 600 essences de bois commercialisables au camerounLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN233


































































































   231   232   233   234   235