Page 247 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 247

La production de pétrole brut à augmenté de 13,2 %celles des acteurs privés du secteur, pour accroî- tre le taux d’investissement dans le secteur indus- triel, renforcer la croissance et la compétitivité des entreprises manufacturières afin de diversifier la production industrielle, d’augmenter la valeur ajoutée manufacturière et d’augmenter la part des exportations manufacturières, y compris celle des exportations non-traditionnelles.LES SECTEURS INDUSTRIELSLES INDUSTRIES EXTRACTIVESEn 2014, la croissance des industries extractives s’est établie à 13,7 % contre 8,7 % en 2013. Cette évolution est principalement attribuable aux hydrocarbures qui ont cru de 13,9 % sur la période considérée.MinesEn 2014, le Cameroun comptait 6 500 autori- sations d’exploitations minières artisanales. Afin d’améliorer la transformation locale de la produc- tion minière, huit unités de fusion des métaux ou de taille de pierres ont été installées.Le secrétariat national permanent du processus de Kimberley a certifié 3 621,2 carats de dia- mants bruts contre 2 420,3 en 2013.Cette hausse est attribuable à l’amélioration du contrôle dans les localités de production et les aéroports. Le diamant certifié a été exporté pour une valeur de 294,8 millions permettant ainsi à l’Etat de percevoir 37,3 millions au titre des taxes et droits de sortie.En 2014, la production d’or formelle était éva- luée à 257,4 kg. Chargé d’organiser et de pro- mouvoir le développement de l’artisanat minier, superviser et encadrer la négociation des termes de contrats entre les nationaux et les partenaires techniques et financiers, le cadre d’appui et de promotion de l’artisanat minier a permis de : pré- lever 36,6 kg d’or auprès des sociétés d’exploi- tation artisanale soit environ 15 % de la produc- tion totale ; identifier et géo-référencier 115 sites d’exploitation artisanale ; canaliser 14,1 kg dans le circuit formel. Les contrôles techniques et administratifs effectués auprès de 69 opérateurs ont permis de relever les infractions ci-après : la non-conformité des déclarations de production par rapport à la production réelle ; la non-restau- ration des sites après exploitation ; l’exploitation en dehors des périmètres autorisés ; l’inexistence dans certains cas, de contrats de partenariat avec les artisans locaux ; l’utilisation des pro- duits chimiques interdits notamment, le mercure et l’arsenic pour le traitement des concentrés.La mise en œuvre du projet de renforcement des capacités dans le secteur minier s’est poursuivie à travers la formation des responsables et cadres du MINMIDT aux techniques des levés géophy- siques aéroportées et à la négociation des conventions minières.Au premier semestre 2015, le gouvernement a attri- bué 194 autorisations d’exploitation artisanale. Un total de 1 939,95 carats de diamant a été certifié et exporté pour une valeur de 111,9 millions permettant ainsi à l’Etat de percevoir 46,6 millions au titre des taxes et droits de sortie.HydrocarburesPétrole brutEn 2014, la production de pétrole brut s’est éta- blie à 27,5 millions de barils contre 24,3 mil- lions en 2013, soit une augmentation de 13,2 % due à la mise en production des champs de Padouk et Mvia et à l’augmentation de la production du champ de Dissoni. Elle est de 16,4 millions de barils au premier semestre 2015.LIBELLESProductionVariation (en %)201023, 31-12,62011 2012 201321,16 22,5 24,31er Sem2014 201527,5 16,4Production de pétrole brut (en millions de barils)-7,3 3,5 8,0 13,2Source : SHN, * estimationsLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN247


































































































   245   246   247   248   249