Page 25 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 25

25va pas toujours jusqu'aux rivages car d'importantes mangroves, comme à Tiko ou Douala ou des cordons sablonneux comme entre Kribi et Campo empêchent ses espèces d'y croître. Les principales espèces caractéristiques de cette forêt sont consti- tuées de : Sacogottis gabonensis (bidou), Lophira alata (bongossi ou azobé), Cynometra Kankei (Nkokom), Coula edulis, Lophira alata.La forêt atlantiqueUne vue du Mont CamerounElle occupe les premiers reliefs en arrière de la forêt littorale jusque vers 800 m d'altitude mais on la trouve également jusqu'à 1 000/1 200 mètres dans l'Ouest. Cette forêt atlantique pénètre sur 100 à 150 km de profondeur mais vers le sud elle peut aller jusqu'à 200/250 km (département du Nyong et Kellé). Elle est caractérisée par l'abon- dance des césalpiniacées. Plus des 2/3 des cesalpiniacées de la forêt dense humide camerou- naise se trouvent dans cette forêt atlantique.La forêt du DjaLa région forestière du Sud-Est Cameroun offre un aspect qui la rapproche des forêts congolaises voi- sines. Dans ce secteur existe une densité hydrogra- phique dont les éléments principaux sont constitués par les fleuves suivants : le Dja, la Boumba et le Ngoko. La forêt du Dja peut être comparée à une forêt atlantique sans cesalpiniacées avec quelques éléments de la forêt semi-décidue. Parmi les espèces arborescentes caractérisant cette forêt, il convient de signaler également le Baillonella toxis- perma (adjap). C'est un gigantesque arbre faisant 4 à 5 m de diamètre à sa base. Les lianes et les rotins abondent également dans cette forêt.LES SAVANESLa savane est un type de végétation adapté au climat tropical à saisons contrastées : l'une sèche, l'autre plu- vieuse (1400 mm de précipitations annuelles et auUn paysage unique à couper le soufleLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   23   24   25   26   27