Page 260 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 260

260LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN• Le renforcement du dispositif institutionnel et réglementaire de promotion de l’artisanat et l’opé- rationnalisation du Conseil national de l’artisanat ;• Le renforcement des capacités dans le domaine de l’artisanat et le renforcement des capacités des réseaux des organisations de l’économie sociale mis en place, en collabora- tion avec les organisations professionnelles d’ar- tisans et les partenaires, en vue d’améliorer la qualité de leurs produits qui doivent s’arrimer aux normes et aux standards internationaux ;• L’appui à la migration des unités de production informelle (UPI) vers l’artisanat et les micro-entre- prises, avec notamment la mise en place des regis- tres communaux d’enregistrement des artisans en vue de la migration des artisans et des petits entre- preneurs du secteur informel vers le secteur structuré.ATOUTSPourtant, l'artisanat depuis quelques temps consti- tue l'une des préoccupations majeures des pou- voirs publics. Avec notamment, la mise en place d'une politique volontariste, concrétisée par la création en 2004, du Ministère des petites et moyennes entreprises, de l'économie sociale et de l'artisanat. L'organigramme de ce dernier, publié en mars 2005 apporte un éclairage nouveau.Il apparaît ainsi que la direction de l'économie sociale et de l'artisanat est chargée de l'élabora- tion et de la mise en œuvre de la politique gou- vernementale en matière de développement de l'économie sociale et de l'artisanat, entre autres. Alors que la sous direction des professions artisa- nales s'occupera spécifiquement de la mise en oeuvre de la politique du gouvernement en matière de développement de l'artisanat.La nouvelle salle de l'artisanat de DoualaLes professionnels du secteur ont favorablement accueilli cette nouvelle orientation qui prend en compte les problèmes auxquels l'artisanat est confronté. Après le cadre institutionnel, les diffé- rents acteurs doivent créer les conditions du décollage du secteur. Selon des statistiques du Corps national des artisans du Cameroun (CNAC) on recense plus de 35 000 artisans dans les dix régions du pays.YAOUNDÉ A SON SALON INTERNATIONALDans le but de promouvoir l’artisanat national et de favoriser les échanges entre les artisans came- rounais et leurs homologues étrangers, le minis- tère des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat a organisé en janvier 2008 le premier salon international de l’artisanat du Cameroun. Cette rencontre particu- lièrement courue était placée sous le parrainage de la première dame camerounaise, Chantal Biya. Elle a vu la participation de nombreux hôtes de marque à l’instar du sculpteur congolais de renommée mondiale, Alfred Liyolo.Le 2eme salon international de l’artisanat du Cameroun (SIARC) a été organisé en janvier 2010 à Yaoundé. Il a vu la participation de 500 artisans camerounais et une centaine d’artisans étrangers. Le 3e SIARC s’est tenu du 23 janvier au 3 février 2012 à Yaoundé sur le thème « L’artisanat camerou- nais : la qualité et la conquête du marché internatio- nal ». L’occasion a permis de mettre en exergue le label artisanal camerounais dans le respect des normes internationales de commercialisation. Le 4e SIARC s’est tenu du 22 janvier au 3 février 2014 à Yaoundé. Quant au cinquième, il s’est tenu en avril 2016 dans la capitale camerounaise.


































































































   258   259   260   261   262