Page 264 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 264

264LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNA l’issue de toutes ces activités, il est apparu nécessaire d’engager une réflexion en vue de la réforme en profondeur du système de formation professionnelle en matière de tourisme et des loi- sirs. C’est dans cette perspective que celle-ci a été organisée du 3 au 4 février 2013, avec un ate- lier de validation des référentiels dans le domaine de la formation en tourisme, hôtellerie, loisirs et en label de qualité des métiers et des compétences. Cet atelier qui en constituait la première phase de la stratégie d’amélioration de la qualité du service au Cameroun a permis à tous les acteurs du sec- teur de se retrouver autour d’une démarche scien- tifique, afin de jeter les bases d’une meilleure pro- fessionnalisation des métiers identifiés.Ce projet ambitieux vise à court, moyen et long termes, à apporter des réponses concrètes et idoines aux problèmes liés à :• l’insuffisance quantitative et qualitative des res- sources humaines formées dans les domaines du tourisme, de l’hôtellerie et des loisirs tant dans le secteur public que dans le secteur privé ;• l’utilisation abondante d’une main d’œuvre peu qualifiée, moins chère et très souvent familiale ;• la prolifération des structures de formation pri- vées caractérisées par la quasi indisponibilité des formateurs qualifiés et appropriés, le manque d’équipements pédagogiques adéquats, ou encore le manque de référentiels de formation harmonisés.L’hôtel Ayaba à Banenda en Région Nord OuestAUGMENTATION DE LA CAPACITE D’ACCUEILSelon l’enquête de conjoncture réalisée par le MINFI, en 2014, le nombre des nuitées dans les hôtels a baissé de 1,3 % et le taux moyen d’oc- cupation des chambres a augmenté de 2,4 points pour se situer à 59,2 %. Cette évolution s’explique par le nombre croissant des apparte- ments meublés mis en location.Au premier semestre 2015 et en glissement annuel, le nombre des nuitées décroît de 2,7 % tandis que le taux moyen d’occupation des chambres croît de 0,9 point et se situe à 60,2 %. Les opérateurs de la filière prévoyaient qu’en fin 2015, le nombre de nuitées s’améliore- rait de 0,7 % et le taux moyen d’occupation des chambres croîtrait de 0,8 point pour se situer à 60,1 %. En 2014, le Cameroun comptait 605 hôtels d’une capacité de 16 208 cham- bres, 355 suites et 307 appartements ; 392 restaurants ; 114 établissements de loisirs et 230 agences de tourisme.Au premier semestre 2015, la commission tech- nique nationale des établissements de tourisme a autorisé la construction de 77 hôtels et octroyé 81 autorisations d’ouverture dont 43 pour les hôtels, 21 pour les établissements de loisirs, 12 pour les établissements de restaura- tion, et 5 pour les agences de tourisme. Elle a également accordé quatre agréments de guide de tourisme.


































































































   262   263   264   265   266