Page 274 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 274

274LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNMinistère des Travaux PublicsLe Ministère des Travaux Publics a pour principale mission de contribuer au développement de toutes les composantes de la société camerounaise.Il est responsable de la construction des infrastructures, des bâtiments et édifices publics, ainsi que de l’aménagement et de la maintenance du réseau routier....SOCLE DU DÉVELOPPEMENTDe par ses missions, le Ministère des Travaux Publics (MINTP) apparaît comme un acteur de tout premier plan dans le processus de dévelop- pement du Cameroun, tant son action est structu- rante. Ainsi, le MINTP est chargé :• de l’élaboration de la politique de mainte- nance et d’entretien des infrastructures, des bâti- ments publics et des routes ;• d’effectuer toutes études nécessaires à l’adap- tation aux écosystèmes locaux de ces infrastruc- tures en liaison avec le Ministère chargé de la Recherche Scientifique, les institutions de recherche ou d’enseignement et de tout autre organisme compétent ;• d’assurer la promotion des infrastructures, des bâtiments publics et des routes en liaison avec le Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire ;• du contrôle de l’exécution des travaux de construc- tion des infrastructures et des bâtiments et édifices publics conformément aux normes établies ;• d’apporter son concours à la construction et à l’entretien des routes, y compris les voiries urbaines, en liaison avec les départements minis- tériels et organismes compétents ;• du suivi des activités des organisations profes- sionnelles des Ingénieurs de Génie Civil et des Ingénieurs des Travaux Publics ;• de la formation des personnels des Travaux Publics en liaison avec les départements ministé- riels concernés.BÂTIR L’EMERGENCEConformément à la Vision qui ambitionne de faire du Cameroun un pays Emergent à l’horizon 2035, le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), adopté par le Gouvernement en 2009, a placé les infrastructures au centre dudéveloppement économique, social et culturel de la Nation d’ici 2020.Pour atteindre les objectifs majeurs du DSCE, la stratégie sectorielle du secteur Bâtiments et Travaux Publics (BTP), validée en 2005, et qui mettait l’accent sur la maintenance du réseau rou- tier existant, a été réaménagée au lendemain de l’adoption du DSCE dans ses principales actions pour cadrer avec les nouveaux défis. Ainsi, pour réduire le gap entre l’offre et la demande en infra- structures, les objectifs se présentent tel qu’il suit :SOUS-SECTEUR ROUTIERIci, il s’agit de faire passer, à l’horizon 2020, la proportion des routes revêtues à 17% contre 10% enregistrée en 2009, et de porter la part du réseau existant en bon état à 55% contre 12% en 2009. Concrètement, il s’agit :• de porter par un rythme de bitumage de 350 km par an, le linéaire du réseau revêtu de 5250 km à 8500 km entre 2009 et 2020 ;• de réhabiliter 200 km de routes revêtues chaque année.SOUS-SECTEUR DE LA CONSTRUCTIONLes objectifs spécifiques poursuivis ici sont :• promouvoir le respect des règles de l’art dans le secteur, notamment par le renforcement du rôle et de la capacité de la maîtrise d’œuvre ;• améliorer l’organisation du secteur à travers le renforcement de la capacité de la maîtrise d’ou- vrage dans la gestion des opérations et la mise en place d’un système de régulation opérant ;• promouvoir l’utilisation des matériaux locaux dans la construction des bâtiments et édifices publics, par la réalisation des projets concrets et la formation des pôles d’artisans ;• augmenter la capacité de production des matériaux à travers la diversification, la promo- tion de la concurrence, la mise en conformité des techniques et la réduction des prix ;


































































































   272   273   274   275   276