Page 285 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 285

S’agissant des prix des biens et des tarifs des ser- vices, le principe de la liberté de leur détermination par le jeu d’une concurrence saine et loyale sur le marché a été réaffirmé, de même que son régime dérogatoire concernant certains produits sensibles, notamment de première nécessité ou issus des monopoles, dont la fixation des prix est soumise à la procédure d’homologation spéciale. Au final, le nouveau dispositif protège mieux le consommateur contre les pratiques commerciales illicites, trom- peuses et agressives. Cette loi a le mérite non seu- lement de déterminer, de manière précise, les infra- ctions relatives à l’activité commerciale, mais en plus, fixe les modalités de leur constatation par les fonctionnaires et agents assermentés.Au final, la loi de décembre 2015 permet de mieux réguler le marché national des biens et services, en vue, d’une part, de stimuler les activités de produc- tion, et, d’autre part, de satisfaire les besoins du consommateur, tant au niveau de la disponibilité et de la qualité des produits, que des prix.DE BELLES PERSPECTIVESC’est avec un enthousiasme intact que le MIN- COMMERCE a abordé 2016, qui se révèle pleine de promesses, de perspectives heureuses, à en croire la feuille de route de cette Administration pour l’année. D’abord, le Ministère entend, sur la base du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), avec toutes les parties prenantes au niveau natio- nal, continuer à œuvrer pour l’atteinte de l’émer- gence. Ceci en s’appuyant sur le triptyque « Intégration régionale - Coopération Nord/Sud - Echanges avec les pays émergents.Dans le cadre du renforcement de l’intégration régionale, il sera question d’œuvrer à l’accroisse-Amélioration des circuits de distributionment, ou au moins à la consolidation des parts de marché du Cameroun dans la CEEAC et le reste du continent.De son côté, le développement des flux commer- ciaux avec les pays du Nord devrait pouvoir, au même titre que la conquête de nouveaux autres marchés, compter avec la dématérialisation de l’inscription au fichier des importateurs/exporta- teurs. La promotion des échanges avec les pays émergents va en outre se poursuivre.Tout comme la régulation du Marché intérieur, déclinée en diverses activités, notamment la construction de 21 infrastructures à vocation mar- chande. De nouvelles installations réparties sur l’ensemble du territoire national, et qui devraient permettre de fluidifier davantage les circuits de distribution des produits de grande consomma- tion. L’organisation de manifestations foraines visant à promouvoir la consommation des pro- duits locaux figure également au menu des acti- vités du Ministère pour 2016.LUTTE CONTRE LA VIE CHÈRELa lutte contre la vie chère, sous toutes ses formes, y compris son volet répressif, prendra certaine- ment du relief avec l’opérationnalisation au niveau des arrondissements, des 169 brigades de contrôles pourvues en personnels il y a quelques mois. Par ailleurs, la recherche de la juste mesure dans les transactions commerciales et la préservation du patrimoine routier national sera effective grâce à l’acquisition d’un camion étalon.A bien exécuter enfin, le programme Gouvernance et appui institutionnel, essentielle- ment transversal, qui concourt pour une large part à l’atteinte des résultats visés par les autres programmes du Ministère du Commerce nLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN285


































































































   283   284   285   286   287