Page 287 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 287

Investir sur les talents locauxcycle de vie des certificats électroniques et d’of- frir les quatre services de sécurité ci-dessus évo- qués. La PKI est une plateforme permettant la déli- vrance aux personnes physiques et morales des certificats électroniques, sorte de carte nationale d’identité dans le monde virtuel, afin d’assurer la sécurisation de leurs Transactions et la sécurisa- tion des applications informatiques déployées pour les services en ligne ou e-services.DES RÉALISATIONS MAJEURESDepuis la nomination de ses principaux diri- geants par le Président de la République en 2006, l’ANTIC a mené plusieurs activités majeures. Notamment : l’élaboration du Document de Stratégie Nationale de Développement des Technologies de l’Information et de la Communication et du Plan de mise en œuvre de ladite stratégie. Cette stra- tégie a été validée par la Présidence de la République en 2007 ; L’élaboration de l’architec- ture d’un site web gouvernemental. Ce référentiel technique permet, entre autres, d’harmoniser l’ar- chitecture et les contenus des sites web des Administrations publiques camerounaises ; L’élaboration du Plan de rédaction du Schéma Directeur TIC des Administrations et Organismes publics. L’élaboration du projet de la Stratégie Nationale de Développement de l’e-Government en collaboration avec l’Université des Nations Unies. L’organisation d’une dizaine de sémi- naires de vulgarisation et d’appropriation.Par ailleurs, avec l’Infrastructure nationale à Clé Publique (PKI), l’ANTIC a sécurisé la plate-forme e-GUCE du Guichet Unique des Opérations du Commerce Extérieur et l’application pour ladélivrance des passeports biométriques de la DGSN, entre autres. La sécurisation de l’applica- tion E-Procurement du Ministère des Marchés publics est en cours. L’ANTIC travaille avec d’au- tres structures, à l’instar de la CNPS, la Direction Générale des Impôts et de la SONARA, pour la sécurisation de leurs applications par la PKI.A noter, la mise en place du Computer Incident Response Team (CIRT) qui a permis la détection d’environ 21 007 vulnérabilités sur les sites web des Administrations publiques, l’émission de 1600 alertes et bulletins de sécurité et la résolu- tion de 63 incidents. Le CIRT assiste les Forces de l’Ordre dans le traitement des enquêtes cybercriminelles. Dans ce cadre, il a mis en place une plate-forme d’analyse du trafic des abonnés Internet de CAMTEL, opérationnelle 24h sur 24, et servant au traitement des réquisi- tions émanant des Services de sécurité. Le CIRT a également à son actif le développement de plusieurs autres plateformes, dont celle permet- tant aux cybercafés de s’enregistrer en ligne et d’identifier leurs clients, afin de traquer et tracer les cybercriminels qui y commettent crimes ou abus divers, et celle permettant de surveiller les sites web et de détecter les attaques en temps réel. Il a aussi mis en place un portail à l’adresse cirt.antic.cm à travers lequel les usagers peuvent le saisir ou télécharger les dernières alertes et les correctifs de sécurité.Dans le cadre des enquêtes cybercriminelles, l’ANTIC est souvent sollicitée par les Services de sécurité pour le recouvrement des données effacées, la recherche, la collecte et l’analyse des preuves numériques contenues dans divers supports (PC, serveurs, supports de stockage, téléphones et tablettes). Pour ce faire, le CIRT dispose d’un laboratoire d’ana- lyse de preuves numériques>. Le CIRT a éga- lement élaboré des Guides de bonnes pra- tiques sécuritaires pour les enfants, les jeunes, les parents et les entreprises. A ce jour, près de quinze mille Guides de bonnes pratiques sécuritaires ont été distribués.POURSUIVRE LA SÉCURISATIONEn 2016, l’Agence continuera à réaliser les acti- vités entamées en 2015 se rapportant notam- ment à la sécurisation du cyberespace national ; à la gouvernance et à la gestion des ressources critiques de l’Internet au Cameroun ; au renforce- ment des capacités techniques et managériales du personnel et des responsables de l’Agence ; à la poursuite de la campagne sensibilisation sur la cyber sécurité ; à la réalisation des audits de sécurité des systèmes d’information et au suivi de la mise en œuvre des recommandations formu- lées au cours des audits de sécurité réalisés en 2015 ; à la mise en place progressive des qua- tre Antennes Régionales nLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN287


































































































   285   286   287   288   289