Page 290 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 290

290LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNLUTTE CONTRE L’INSECURITE ALIMENTAIRETout en exécutant ses projets retenus pour 2014- 2015, le MINRESI a veillé particulièrement à la mise en œuvre du plan d’urgence du président de la République contre les catastrophes qui s’ar- ticule, s’agissant de la recherche scientifique autour des axes ci-après :• la lutte contre l’insécurité alimentaire par le ren- forcement de la production semencière en qualité et en quantité dans un grand nombre de spécu- lations constituant les bases alimentaires de toutes les régions du Cameroun ;• la mise à disposition des semences améliorées de nombreuses spéculations au profit des agricul- teurs et des éleveurs, des groupements d’intérêt commun (GIC) et des associations paysannes localisées dans les zones éloignées des centres de recherche et généralement plus pauvres faute de moyens de communication.n du haricot à cycle court dans les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest ;n huitvariétésdecacaoyersrésistantaux maladies dans les régions du Centre, du Sud, du Sud-Ouest et du Littoral ;n des variétés de niébé et de maïs à cycles courts pour les régions septentrionales ;n le riz Nerica dans les régions de l’Est et du Sud ;n l’élevage du porc de race dans toutes les régions.• la poursuite de la mise en œuvre du projet d’implantation d’une unité-polote de valorisation (UPV) de briques cuites à Douala d’une capacité de 300 tonnes par jour pour répondre à la forte demande en matériaux de construction dans cette ville et ses environs.DISPONIBILITE DES SEMENCES AMELIOREESPour la campagne agricole 2014-2015, l’IRAD a mis à la disposition des utilisateurs d’impor- tantes quantités de semences améliorées de pré- base et de base, à savoir : le maïs hybride ; le haricot ; le niébé ; le sorgho ; des boutures de manioc ; les rejets de plantains prêts pour la mise en culture.En plus, l’IRAD a introduit des essais dans toutes les zones agro-écologiques concernant les spéculations ci-après : raisin de table, blé, palmier datier.MAÎTRISE DES TECHNOLOGIESLe Cameroun a compris, depuis près de deux décennies, que la vulgarisation, la promotion et la valorisation des inventions issues du génie créateur peuvent contribuer à la diversification de son tissu industriel et pourvoir le marché local et sous-régional en produits améliorés à valeur ajou- tée. A ce sujet, la vision du Cameroun de deve- nir « un pays émergent, démocratique et uni dans sa diversité », intègre plusieurs objectifs généraux dont celui d’atteindre le stade de nouveau pays industrialisé à l’horizon 2035.Lutter contre l’insécurité alimentaire par le renforcement de la production semencière de qualité


































































































   288   289   290   291   292