Page 301 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 301

POLITIQUE DES RÉSERVES OBLIGATOIRESL’accroissement du coefficient des réserves obli- gatoires limite des possibilités d’expansion du crédit et permet de lutter contre l’inflation. Le coef- ficient des réserves obligatoires appliqué aux banques camerounaises reste inchangé depuis juillet 2009. Il est fixé à 11,75 % pour les dépôts à vue et à 9,25 % pour les dépôts à terme. Rémunéré au taux de 0,05 %, l’encours des réserves obligatoires se situe à 315,6 milliards àfin 2014, contre 290 à fin 2013. Il est estimé à 343,4 milliards à fin juin 2015.SITUATION MONETAIREA fin décembre 2014, la situation monétaire s’équilibre en ressources et en emplois à 3 943,1 milliards, en hausse de 11 % en glissement annuel. Au 30 juin 2015, elle s’équilibre à 3 801 milliards, en hausse de 2,2 % par rapport à fin juin 2014.Situation monétaire consolidée (en milliards de FCFA)LIBELLESContreparties des ressources du système monétaireAvoirs extérieurs netsAvoirs extérieurs nets de la BEACdont : compte d’opérationsAvoirs extérieurs nets des BCMCrédit intérieurCréances nettes sur l’EtatPosition nette du gouvernementCrédit à l’économieCrédit au secteur privé non financierCrédit aux entreprises publiques non financièresRessources du système monétaireMasse monétaire (M2)Circulation fiduciaireMonnaie scripturaleQuasi-monnaieAutres postes netsCONTREPARTIES DE LA MASSE MONÉTAIREAVOIRS EXTÉRIEURS NETSDÉC. - 13(a)3 553,51 551,21418,2939,7133,02 002,3- 271,5-185,72 273,82 072,7146,33 553,53 280,8JUIN-14(b)3 719,81 627,11 400,6739,4226,52 092,7-253,3-192,82 346,02 158,3128,13 719,83 270,5DÉC. -14(c)3943,11 668,61 447,1768,4221,52 274,5-202,6-152,82 477,12 313,2128,13 943,13 646,0636,51 697,11 312,4297,1JUIN-15(d)3 801,01 534,41 300,1660,5234, 32 266,6-292,4-200,82 559,12 341,7191,73 801,03 646,0636,51 605,21 314,6338,0VARIATIONS (EN %)560,1 486,6(c)(a)11,07,62,0-18,266,513,6-25,4-17,78,911,6-12,411,011,113,614,95,58,9(d)(b) (d)(c)2,2 -3,6-5,7 -8,0-7,2 -10,2-10,7 -14,03,4 5,88,3 -0,3+15,4 +44,3+4,1 +31,49,1 3,38,5 1,252,3 49,62,2 -3,65,9 -5,011,7 -14,67,4 -5,42,0 0,2-24,8 13,8Source : BEAC1 477,01 243,6272,71 494,91 289,1449,3En 2014, la position extérieure nette globale du système monétaire s’améliore par rapport à 2013. Les avoirs extérieurs nets (AEN) progres- sent de 7,6 % pour se situer à 1 668,6 milliards à fin décembre 2014, résultant de la hausse de 2 % des avoirs extérieurs nets de la BEAC et celle de 66,5 % des banques. Cette évolution résulte de l’augmentation des avoirs extérieurs bruts des banques de 10 %, amplifiée par la baisse de 14 % de leurs engagements extérieurs.Au 30 juin 2015, les avoirs extérieurs nets dimi- nuent de 5,7 %, par rapport à fin juin 2014, pour s’établir à 1 534,4 milliards. Cette évolu- tion est imputable à la baisse de 7,2 % des avoirs extérieurs nets de la BEAC.Au 31 décembre 2014, le crédit intérieur s’élève à 2 274,5 milliards, en hausse de 13,6 % par rapport à fin décembre 2013. Cette évolution traduit l’accroissement aussi bien des crédits à l’économie que des créances nettes sur l’Etat.Les crédits à l’économie enregistrent une décélé- ration, avec un taux de progression qui passe de 14,4 % en 2013 à 8,9 % en 2014. Cette évo- lution est attribuable à la baisse de 12,4 % des engagements des entreprises publiques non financières.Selon la durée, les crédits à l’économie se répar- tissent ainsi qu’il suit : 62,3 % pour les crédits à court terme, 35% pour ceux à moyen terme et 2,7 % pour ceux à long terme.CRÉDIT INTÉRIEURLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN301


































































































   299   300   301   302   303