Page 304 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 304

304Au 30 juin 2015, les dépôts à vue représentent 80,3 % du total, les dépôts à terme 12,6 % et les dépôts à régime spécial 7,1 %. La part des dépôts à terme reste sur une tendance baissière au profit des dépôts à vue et à régime spécial.Les comptes de dépôts à régime spécial sont composés essentiellement de bons de caisse. Ceux de dépôts à vue comprennent notamment les comptes courants créditeurs (36 % du total), les comptes sur livrets (23 %) et les comptes chèques créditeurs (10 %).ENCOURS DES CRÉDITSA fin décembre 2014, l’encours des crédits croît de 11,5 % pour se situer à 2 581,5 milliards, après 2 315,3 milliards à fin décembre 2013. Cette évolution est attribuable aux entreprises pri- vées dont la progression est de 9,5 %, à l’admi- nistration publique centrale avec un encours de crédit qui est multiplié par 4, aux entreprises indi- viduelles (+45,4 %) et aux particuliers (+11,5 %). Les crédits à court terme représentent 37,1 % de l’encours, contre 34,6 % pour les crédits à moyen terme et 1,2 % pour les crédits à long terme.Dépôts de la clientèle par nature (en milliards)LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNLIBELLÉSDépôts à régime spécialdont bons de caisseDépôts à termeDépôts à vueTOTALDÉC.-13A201,2198,2476,92 377,53 055,6JUIN-14b213,2211,0472,62 443,83 129,6DÉC.-14 JUIN-15 VARIATIONS POIDS EN JUIN-15C220,5218,2455,02 653,63 329,1d c/a d/b (%)237,2234,6418,22 666,33 321,79,6 11,3 7,110,1 11,2 7,1-4,6 -11,5 12,611,6 9,1 80,39,0 6,1 100,0Source : BEACAu 30 juin 2015, l’encours des crédits est de 2 731,1 milliards, en hausse de 13,1 % par rapport à fin juin 2014. Cette évolution est tirée par les crédits accordés aux entreprises privées, aux particuliers et à l’administration publiquecentrale. Par type de clientèle, 60,7 % des crédits sont accordés aux entreprises privées, 16,1 % aux particuliers et 7,4 % aux entreprises publiques.S’agissant des normes prudentielles, onze banques respectent le ratio de liquidités dont une est surliquide ; neuf banques respectent les ratios de couverture de risques et des immobilisations.Quatre banques représentent une fragilité au niveau des fonds propres nets, de la couverture des risques et des immobilisations.L’encours des crédits à croît de 11,5 % durant l’années 2015


































































































   302   303   304   305   306