Page 308 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 308

308STRATÉGIE DE FINANCEMENT DE L’ÉCONOMIEL’objectif de la stratégie d’endettement est de pourvoir aux besoins de financement de l’Etat en réduisant les coûts et en limitant les risques à moyen et long termes. A cet effet, le comité natio- nal de la dette publique a été créé ; il donne son avis sur toute requête de financement et analyse la viabilité de la dette contractée. Parallèlement, le gouvernement met en œuvre un ensemble de mesures pour faciliter l’accès du secteur privé au financement.En 2015, le niveau d’endettement public repré- sente 22,6 % du PIB inférieur au seuil de 70 % retenu comme critère de convergence de la CEMAC. La dette libellée en euro, moins volatile, représente 40 % environ de l’enveloppe globale.Dans le cadre du Plan d’urgence triennal, l’éco- nomie bénéficiera de financements supplémen- taires d’un montant global de 925 milliards.Le financement provient de quatre banques et l’émission d’eurobonds. Le montant mobilisé ser- vira à développer, entre autres, les secteurs de l’agriculture et de l’élevage, de l’eau et de l’élec- tricité, des infrastructures routières et de la santé.Le gouvernement a mis en place un dispositif d’appui à la modernisation de l’outil de produc- tion des entreprises, notamment des PME, par le crédit-bail. A fin juin 2015, l’Etat a apporté 5 milliards comme contribution au développement de cet instrument de financement. Par rapport à 2014, le marché du crédit-bail a progressé à 70% pour se situer à plus de 125 milliards.L’immeuble de la SGBC à DoualaPar ailleurs, la DSX a lancé en juillet 2015, une campagne de sensibilisation pour promouvoir l’entrée en bourse des PME. L’ouverture des guichets de la BC-PME participe également des mesures visant à faciliter l’accès des PME aux financements.Les réformes engagées par le gouvernement pour ren- forcer l’intermédiation financière commencent à pro- duire des résultats. En 2014, les crédits alloués au secteur privé non-financier progressent de 11,6 % par rapport à 2013, pour s’établir à 2 313,3 milliards.Au 30 juin 2015 et en glissement annuel, les crédits bancaires au secteur privé et aux ménages s’accrois- sent de 17,9 %. Les domaines qui bénéficient de cette hausse sont l’investissement (291,8 milliards), les équipements (396,4 milliards), l’accompagne- ment des entreprises (89,4 milliards) et la trésorerie (711,3 milliards).Evolution du financement bancaire par domaines (en milliards)LIBELLÉSCrédits à l’investissementCrédits d’équipementCrédits à l’habitat/ImmobilierCrédits à la consommationCrédits de champagneJUIN 2014274,0311,610,9259,649,54,2643,1JUIN 2015291,8396,410,8281,948,989,4711,31831,1VARIAT.(EN %)6,527,2-0,98,4-2,02028,610,617,9LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNCrédits d’accomp. des entreprisesCrédits de trésorerie/entrep.TOTAL 1552,9Source : BEAC


































































































   306   307   308   309   310