Page 339 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 339

339Aspects TechniquesLE CIRCUIT DE L’INVESTISSEURJusqu’à une date récente, de nombreux investisseurs se plaignaient de ce que la création d’entreprises au Cameroun n’était pas aisée, du fait notamment des tracasseries dues à la multiplicité et à la lon- gueur des procédures. C’est pour mettre un terme à cette situation qu’en date du 18 mars 2011, le Premier ministre, chef du gouvernement, a émis une instruction relative aux formalités administratives de création d’entreprises au Cameroun. Cet acte qui s’inscrit dans le cadre du processus d’amélioration de l’environnement des affaires, vise à lever les nom- breuses difficultés auxquelles sont confrontés les opé- rateurs économiques nationaux et étrangers désireux d’investir au Cameroun. A la suite de quoi, les règles d’organisation et de procédure de ces cen- tres de formalités de création d’entreprises ont été conjointement arrêtées par le vice-Premier ministre, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, le ministre des Finances et le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat.COMMENT CRÉERUNE ENTREPRISE EN 72 HEURESORGANISATION D’UN CFCELe regroupement dans un lieu géographique exclusif des diverses administrations publiquesimpliquées dans le processus de création d’entre- prise s’articule autour des entités ci-après :• le service d’accueil• les services administratifs et financiers quicomprennent :o le bureau du coordonnateur ; o le service du trésor ;o le service des impôts ;o le service du greffe ;o le service de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) ;o le service des archivesPROCÉDURE DEVANT LE CENTRELe promoteur qui arrive au Centre en vue de créer juridiquement une entreprise est soumis à l’observation chronologique des seules étapes de circulation du dossier ci-après définies :LE SERVICE D’ACCUEILIl informe les usagers sur les documents à pro- duire, sur la procédure à suivre au Centre en vue de la création de son entreprise, sur la façon de remplir le formulaire d’immatriculation au Registre du Commerce et du crédit mobilier.LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   337   338   339   340   341