Page 357 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 357

357Investissements ExtérieursINTRODUCTIONDepuis la reprise de l’économie nationale, consé- cutive à l’atteinte par le Cameroun du point d’achèvement de l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), en avril 2006, c’est un vaste champ qui s’est ouvert aux investisse- ments extérieurs.La signature de Yaoundé étant redevenue crédi- ble, ces investissements se sont multipliés au fil des ans. Dans ce registre le budget de l’Etat 2016 a consacré la diversité des sources de financement des projets de développement. C’est ainsi que le gouvernement camerounais a envisagé le recours à des emprunts concession- nels de 1100 milliards de FCFA.PARTENARIAT DIVERSIFIEAu cours des dix dernières années, les rangs des investisseurs étrangers au Cameroun ont grossi. Les partenaires traditionnels, bilatéraux, multila- téraux et les dizaines de grands groupes pré- sents dans le pays ont été rejoints par de nom- breux investisseurs, alléchés par les potentialités économiques du pays. Globalement, sur le plan bilatéral, les pays les plus présents sont : la France, la Chine, l’Allemagne, le Japon, laGrande-Bretagne, les Etats-Unis, la Belgique, le Canada, l’Italie, la Turquie, le Brésil. Malgré les multiples crises économiques et financières aux- quelles ils ont eu à faire face, ces dernières années, ils ont continué à appuyer les efforts de développement du Cameroun.COOPERATION BILATERALEDans ses relations avec le Cameroun, la France se distingue sur ce champ. La signature le 10 juin 2016 à Yaoundé du contrat de désendettement développement (C2D) de troisième génération d’un montant de 400 milliards de FCFA, conforte les liens entre les deux pays.L’enveloppe de ce contrat qui couvre la période 2016-2024 va permettre de maintenir l’effort d’intervention dans les secteurs priori- taires de l’agriculture, des infrastructures, de la formation et les secteurs productifs. Avec le pre- mier C2D (2006-2011) d’une valeur de 352 millions de FCFA et le deuxième C2D (2011- 2016) d’un montant de 214 milliards de FCFA, le Cameroun bénéficie pour la période 2006-2024 de plus de 900 milliards de FCFA de financement. Il est le premier portefeuille de l’Agence Française de Développement (AFD) en Afrique subsaharienne.LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   355   356   357   358   359