Page 358 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 358

358LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNCOOPERATION MULTILATERALEAu cours des dernières années, les bailleurs de fonds multilatéraux du Cameroun se sont particulièrement intéressés au financement des infrastructures (routes, ponts), de l’éducation, de la santé, du développement des entreprises, de la protection de l’environnement, de l’assainisse- ment urbain, du soutien à la micro-finance et à la décentralisation.Un cas particulier parmi tant d’autres, pour son caractère actuel, mais aussi pour son importance, retient l’attention. C’est celui de l’Union européenne (UE). Pour la période 2014-2020, le Cameroun et l’UE ont signé le onzieme Fonds européen de développe- ment (EED), d’un montant de 185 milliards de Francs CFA.Deux principaux secteurs sont ciblés : la gou- vernance, notamment dans les domaines des finances publiques, de la justice, des droits de l’Homme et de la lutte contre la corruption ; ensuite, le développement rural intégré dans lequel on prévoit l’accroissement de la production, l’amélioration de la sécurité ali- mentaire, le désenclavement des bassins de production et le soutien aux petites et moyennes entreprises.Pour la période 2008-2013, le Cameroun a bénéficié de plus de 176 milliards de FCFA, dans le cadre du même programme. Les autres grands bailleurs de fonds multilatéraux duCameroun sont notamment, la Banque mondiale (BM), la Banque islamique de développement (BID), la Banque africaine de développement (BAD).GRANDS GROUPES INTERNATIONAUXLes investissements directs étrangers (IDE) au Cameroun ne sont pas le seul fait des institu- tions, Etats et autres organismes internatio- naux. De nombreux groupes et grandes firmes occupent une place de choix dans différents projets de développement du pays à l’instar du groupe français Bolloré que l’on retrouve notmment dans les activités portuaires, et le transport par le rail.Ces dernières années, le Cameroun a vu l’entrée en scène de grands groupes internationaux venant de tous les continents. On peut noter tout particulièrement, l’arrivée de grandes firmes chi- noises qui illustrent assez bien cette ouverture du marché des investissements au Cameroun.Dans cet ordre d’idées, l’on pourrait, entre autres, citer la récente implication du groupe chinois Sichuan Hanlong Group Co. Limited dans le projet d’exploitation du fer de Mbalam ; la percée du groupe ZTE dans le domaine de la téléphonie, l’important apport de la China EximBank dans le développe- ment des projets hydro-électriques dans le pays, ou l’implantation du Sino Cam Iko, une multinationale chinoise spécialisée dans la production, la transformation et la commercia- lisation des produits agricoles.Chaîne d'embouteillage de la société Brasseries du Cameroun (groupe Castel)


































































































   356   357   358   359   360