Page 38 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 38

38LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNautres actions porteuses, on relèvera que la lutte contre la fraude douanière et les trafics illicites s’est intensifiée ne rapport avec le contexte sécuritaire du moment. Plus de 3 700 saisies ont été opérées sur l’ensemble du territoire, per- mettant dans le même temps de réduire le niveau de droits compromis.Pour améliorer le climat fiscal des affaires, le Ministère des Finances (MINFI) a pris une série de mesures qui ont permis de réduire très sensiblement le temps consacré par le contribuable à l’accomplissement de ses obli- gations fiscales. Ce temps est passé de 720 heures en 2014 à moins de 600 heures en fin septembre 2015.Cette performance a été rendue possible grâce à la simplification de certaines procédures, notamment l’enregistrement des commandes publiques, dont les délais sont passés de 10 jours en 2014 à 48 heures en 2015.On peut citer également la mise en place d’outils modernes de facilitation des opéra- tions fiscales. C’est le cas de la « Mobil Tax », qui permet, depuis le 1er trimestre 2015, que les redevables de la Taxe sur la pro- priété foncière basés à Yaoundé ou Douala, s’acquittent de cet impôt à partir de leur téléphone portable.Les services de la Direction Générale des Douanes à YaoundéPar ailleurs, le Centre d’Appel téléphonique pour le renseignement des contribuables a été rendu fonctionnel, et une dizaine de guides d’usagers fiscaux ont été produits et diffusés.FINANCEMENT DE L’ÉCONOMIELe Ministère des Finances (MINFI) s’est aussi attelé, dans le cadre du Programme « Gestion de la trésorerie de l’Etat et de la dette, comptabilité publique et financement de l’économie », à amé- liorer l’efficacité du Trésor Public et optimiser l’uti- lisation des ressources mobilisées pour le finance- ment de l’économie. La mesure de la perfor- mance ici se fait au travers du « Délai de paie- ment », qui en est l’indicateur.Au 30 septembre 2015, les dépenses de l’Etat engagées en procédure normale sont payées dans un délai moyen de 60 jours, à compter de leur date de liquidation. Cette performance est consécutive à un suivi rigoureux des dépenses, à travers le respect de l’ordre chronologique des paiements, une meilleure collaboration entre les acteurs et une gestion de plus en plus active de la trésorerie de l’Etat.Au titre du même Programme, des activités impor- tantes ont été menées, qui ont permis par exemple l’ouverture effective des guichets de la Banque Camerounaise des PME. Cet établissement de


































































































   36   37   38   39   40