Page 41 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 41

Direction Générale des DouanesLa Direction Générale des Douanes est engagée depuis une dizaine d’années dans une dynamique de réformes et de modernisation. c’est administration au service de la performance et de l'émergence du Cameroun...LUTTER CONTRE LES MAUVAISES PRATIQUESLes Douanes camerounaises font face à de nom- breux défis, dont les réponses peuvent optimiser la qualité du service. Ces défis sont relatifs à : la réduction des coûts et délais de passage des marchandises, à la préservation de la concur- rence loyale entre acteurs économiques, à la consolidation de la démarche partenariale, à la transparence et à la prévisibilité des procédures, à l’éthique professionnelle et la lutte contre les mauvaises pratiques, au développement des applications numériques, à la gestion des res- sources humaines ainsi qu’à leur sécurité.Pour aller toujours plus loin, la Douane s’est lan- cée sur plusieurs chantiers. Par exemple, affiner le système de ciblage et recourir aux méthodes non intrusives dans l’inspection des marchandises par l’acquisition de scanners pour sécuriser et faciliter la visite des marchandises. Ensuite, déve- lopper des magasins et aires de dédouanement extérieures.Il importe aussi d’accroître la performance des opérateurs économiques eux-mêmes, tout en veil- lant à la concurrence loyale. A ce sujet, la Douane doit sans cesse améliorer sa contribution à la compétitivité des plateformes nationales et agir en soutien des stratégies de projection des entreprises camerounaises vers les marchés inter- nationaux. Toujours sur ces points, il faut veiller à une application rigoureuse du dispositif légal et réglementaire de répression des actes de fraude, de contrebande et de contrefaçon. Mais égale- ment susciter la collaboration des entreprises vic- times de contrebande, de contrefaçon et de dum- ping ; renforcer et automatiser le dispositif de gestion des exonérations.LE DÉFI DE LA MOBILISATION DES RECETTESPour soutenir l’option de consolidation de la croissance des recettes budgétaires reflétées dans la Loi de Finances 2016, le cadrage pour cet exercice a fixé les prévisions de recettesdouanières à 752,1 milliards F CFA. Pour l’Administration des Douanes, la sécurisation des recettes demeure une mission prioritaire, qui devra être exécutée dans un environnement mar- qué par la dépréciation du prix du brut sur les marchés internationaux, l’insécurité aux fron- tières, le financement du Plan d’Urgence pour l’accélération de la croissance, etc. Afin de rem- plir au mieux cette mission, la Douane compte : renforcer le suivi et le recouvrement des restes à recouvrer ; consolider la poursuite et la mise en œuvre des contrats de performance ; optimiser et harmoniser les bases d’évaluation et de taxation des marchandises dans les zones frontalières.Autre défi, la consolidation de la démarche par- tenariale. Cette exigence appelle à tracer une voie d’excellence par le soutien aux stratégies d’expansion des entreprises, le renforcement des mesures de régulation douanière des échanges et l’extension des dispositifs de contractualisation Douanes/Entreprises.Le défi pour les Douanes à cet égard est de main- tenir un effort résolu de structuration et de densifi- cation du dialogue avec les partenaires. Dans ce contexte, les orientations suivantes ont été arrê- tées : poursuivre la mise en œuvre de la politique des contrats opérateurs ; achever les efforts de restructuration du Forum Douanes/Entreprises ; institutionnaliser des concertations périodiques avec toute la chaîne logistique.UNE FEUILLE DE ROUTE CLAIRELa feuille de route des Douanes prévoit aussi d’adresser le défi de la transparence et de la prévisibilité des procédures. Parce que dans un contexte de mondialisation des échanges, les formalités du commerce extérieur doivent garantir un haut degré de transparence et de prévisibilité au profit des divers acteurs. Des avancées ont certes été enregistrées dans ce domaine, mais il subsiste un certain nombre de faiblesses auxquelles il convient d’apporter une attention constante nLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN41


































































































   39   40   41   42   43