Page 60 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 60

60LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNn Le Groupement Inter Patronal du Cameroun (GICAM)n Le Syndicat des Industriels du Cameroun (SYNDUSTRICAM)n Le Mouvement des Entreprises du Cameroun (MECAM)RELATION AVEC LE BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL (BIT)Le Cameroun entretient avec le Bureau International du Travail (bit) d’étroites relations de partenariat. Les objectifs prioritaires de cette coo- pération sont les suivantes : exercice des droits fondamentaux de l’homme au travail, promotion de l’emploi, formation professionnelle, lutte contre la pauvreté, renforcement des capacités des par- tenaires sociaux (à travers les organisations d’em- ployeurs et de travailleurs). De nombreux pro- grammes sont conduits en commun en vue de l’amélioration des conditions de travail et de la protection de la paix sociale. Il s’agit entre autre du projet " Jobs for Africa ", du programme de for- mation du dialogue social en Afrique (prodiaf) et pour le proche avenir du programme international pour l’abolition du travail des enfants (IPEC).Il convient de signaler à ce sujet que le Cameroun a adhéré à la lutte contre le travail des enfants en ratifiant les conventions n° 138 et n° 182 de l’Organisation internationale du travail (OIT) concernant respectivement l’âge minimum et l’élimination des pires formes du travail des enfantsCHAMBRES CONSULAIRESIl existe au Cameroun deux principales Chambres Consulaires :LA CHAMBRE D’AGRICULTURE,D’ELEVAGE ET DES FORÊTS DU CAMEROUNCréé le 12 décembre 1978, la Chambre est un éta- blissement public doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière, administré par un Président et un Secrétaire Général nommés par décrets. La première fonction de cette chambre est de représenter les intérêts agricoles, pastoraux et forestiers auprès des pouvoirs publics. La Chambre d’Agriculture, d’Elevage et des Forêts du Cameroun (CAEFC) est sous la tutelle commune du Ministère de l’Agriculture et du Ministère de l’Elevage. Elle est placée sous le contrôle de gestion du Ministère des Finances et du Ministère de l’Elevage.LA CHAMBRE DE COMMERCE, D’INDUSTRIE, DES MINES ET DE L’ARTISANAT DU CAMEROUNLa CCIMAC fut créée le 19 août 1974 et s’est fixée pour objectif d’assurer la représentation des intérêts commerciaux, industriels, artisanaux et miniers du Cameroun. Etablissement public doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière, elle est administrée par un Président et un Secrétaire Général nommés par décret. Une commission financière assure le contrôle de ges- tion. La Chambre de Commerce, d’Industrie, des Mines et de l’Artisanat du Cameroun est placée sous la tutelle du Ministère chargé du Commerce.Les bureaux de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Yaoundé


































































































   58   59   60   61   62