Page 62 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 62

62responsables chargés d’animer lesdits conseils à l’instruction des dossiers disciplinaires. Un sémi- naire de renforcement des capacités des acteurs régionaux en matière disciplinaire a d’ailleurs été organisé par la Division de la Discipline et du Contentieux du 28 au 30 octobre 2015.S’agissant de la cartographie des postes, dans le cadre de la gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et compétences des personnels de l’Etat, un diagnostic a donné cours à la produc- tion, puis la validation d’une stratégie d’accom- pagnement des administrations à la mise en œuvre de la Gestion prévisionnelle des effectifs, emplois et compétences.Parlant de l’approfondissement de la Réforme Administrative, les efforts du MINFOPRA en 2015 ont porté sur la consolidation de la Réforme sur la déconcentration de la gestion des personnels de l’Etat et de la Solde. Mais également sur : l’élabo- ration des manuels de procédures administratives, des guides de l’usager et des manuels de procé- dures administratives de gestion des ressources humaines ; l’élaboration des textes et des cadres organiques ; la poursuite du projet d’introduction des Normes de rendement dans l’Administration ; la définition des normes minimales de qualité de service en tenant compte du genre et des per- sonnes porteuses de handicap ; la modernisation du cadre juridique de la Fonction Publique.S’agissant du programme « Gouvernance et appui institutionnel », on a assisté à la construc- tion d’infrastructures et l’acquisition des matériels et équipements de service ; au renforcement du contrôle interne et de l’évaluation du fonctionne- ment des services. Précisons que la gouvernanceUne vue des tavaux de la session du comité du PINORACinterne a constitué l’un des axes majeurs de l’ac- tion du MINFOPRA en 2015. Dans ce cadre, des missions d’audit, d’inspection et d’évaluation du fonctionnement des structures opérationnelles ont été exécutées tout au long de l’année. Aussi bien dans les Services centraux que dans les relais déconcentrés. Il importe de souligner, à titre illustratif, les descentes en Régions aux fins d’évaluer les actions entreprises pour l’améliora- tion du cadre et des conditions de travail.Le renforcement de la discipline n’a pas été en reste avec notamment la poursuite de l’implémen- tation du système de contrôle biométrique de pré- sence effective au poste de travail mis sur pied depuis quelques exercices déjà. Ce dispositif est appelé à être renforcé par la mise en place d’une base de données biométriques des personnels de l’Etat dont l’étude est d’ores et déjà achevée.PLAN NATIONAL DE FORMATIONCôté perspectives, la feuille de route du Ministère est également bien pourvue. Ainsi, en ce qui concerne l’amélioration de la gestion des ressources humaines de l’Etat, un accent particu- lier est prévu sur : l’organisation des recrutements dans la Fonction Publique ; la mise en œuvre du Plan National de Formation des personnels de l’Etat ; la relecture des textes de gestion de car- rière ; l’élaboration des textes législatifs et régle- mentaires relatifs aux statuts des personnels de l’Etat ; l’élaboration de la stratégie d’accompa- gnement des administrations dans la mise en œuvre du Cadre de référence de la gestion pré- visionnelle des ressources humaines de l’Etat ; la mise à jour de la cartographie des postes de tra- vail de l’Administration publique camerounaise.LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   60   61   62   63   64