Page 83 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 83

Promotion économique des jeunesEn 2014, le Programme d’appui à la jeunesse rurale et urbaine (PAJER-U) a financé 363 projets et, accompagné 4 106 jeunes ou groupes de jeunes bénéficiaires de ces financements.S’agissant des centres multifonctionnels de promo- tion des jeunes, 3 313 jeunes y ont été formés dans divers métiers. La redynamisation des struc- tures d’encadrement a porté sur la construction en cours de trois centres (Bipindi, Nkoteng, Oku) ; la réhabilitation de quatre centres et l’équipement de 38 autres. Au premier semestre 2015, on dénom- bre 434 répartis et classés en quatre catégories.Dans le cadre des plates-formes de partenariat au profit des jeunes par le Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain (MINDUH), 500 jeunes ont été formés aux métiers du secteur urbain (fabrication et pose des pavés, fabrication et utilisation de matériaux locaux de construction, coffrage, ferraillage, câblodistribution des images, horticulture) et 100 au recours à l’ap- proche HIMO. Quant à la réalisation des micro- projets communautaires, 65 jeunes ont été recru- tés et 10 communes ont été appuyées pour la création des unités de production.ACCROISSEMENT DE L’OFFRE D’EMPLOIDurant l’exercice de l’année 2014, les actions menées ont permis notamment :• le recrutement de 10 526 temporaires dans les projets structurants ;• la création de 42 487 emplois à travers l’exé- cution du budget d’investissement public ;• le financement par le Fond national pour l’mploi (FNP) de 5 954 micro-projets ;• la création de 2 240 emplois à travers 260 micro-projets de groupes et associations de femmes et de handicapés ainsi que de 300 micro-projets des jeunes.Au premier semestre 2015, les actions menées sont : l’insertion de 15 733 chercheurs d’em- plois par des entreprises de travail temporaire et offices privés de placement ; le recrutement de 13 225 jeunes dans les forces de défense et de sécurité et, de 7 314 dans la Fonction publique ; la création de 1 400 emplois dans les chantiers-pilotes HIMO/MINEPAT dans les neuf communes ; l’insertion de 20 749 cher- cheurs d’emplois salariés et 13 518 en emplois indépendants par le FNE ; la création de 2 589 emplois à travers le programme agropoles ; le financement de 400 micropro- jets par le PIAASI.S’agissant de la formation professionnelle, les actions menées en 2014 ont porté sur : la création de 25 nouvelles sections artisanales rurales/sections ménagères (SAR/SM) et l’ou- verture de 22 créées en 2013 ; la construc- tion de 16 salles de classe, huit ateliers, trois bureaux et deux cases d’astreinte ; l’acquisi- tion de 2 520 tables-bancs au profit de 50 SAR/SM ; l’octroi de 542 bourses de forma- tion professionnelle pour un montant de 105 millions ; l’octroi d’appuis financiers d’un montant de 45 millions à 25 centres privés de formation professionnelle ; l’octroi d’agré- ments à 172 nouvelles structures privées de formation professionnelle.Plus de 35 000 nouveaux emplois ont été créés dans le cadre du Programme de promotion de l’emploi décentLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN83


































































































   81   82   83   84   85