Page 87 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 87

notamment procédé : au renforcement des capa- cités de 4455 opérants dans la santé de repro- duction ; au renforcement de l’accouchement assisté par un personnel qualifié ; à la construc- tion de 6 pavillons « Mère et Enfant », et à l’équi- pement des 13 construites en 2013 ; à l’exten- sion aux 10 régions du pays (contre 8 jusque là) de la stratégie des kits obstétricaux ; à la réhabi- litation et l’équipement des maternités de plu- sieurs formations sanitaires.Concernant la santé de l’Enfant, la surveillance épi- démiologique a permis de noter en 2015 : l’arrêt de la circulation du poliovirus sauvage ; neuf cas de fièvre jaune décelés à l’Ouest et dans le Sud- Ouest, où une campagne de riposte a été menée, plus de 1,7 million de personnes vaccinées. Par ail- leurs, une Semaine d’Actions de Santé et de Nutrition Infantile et Maternelle a permis d’adminis- trer de la Vitamine A aux enfants de 6 mois à 5 ans, et de déparasiter ceux de 12 à 59 mois.En matière de lutte contre la maladie et promo- tion de la santé, dans le cadre de la lutte contre le Vih/Sida, le nombre d’unités de prise en charge était de 167 en 2015 avec plus de 160 000 personnes sous traitement ARV. Concernant le paludisme, plus de 12 millions de Moustiquaires imprégnées à longue durée d’ac- tion (MILDA) ont été distribuées, 94 637 enfants de moins de 5 ans ont bénéficié de la gratuité du traitement du paludisme simple et 41 264 du traitement du paludisme grave. Pour ce qui est de la tuberculose, le traitement continue d’êtreLes services du Ministère de la Santé Publique à Yaoundédispensé gratuitement pour tous les cas dépistés. Des actions ont aussi été menées contre les Maladies Tropicales Négligées, les Maladies chroniques non transmissibles, et dans le cadre de la lutte contre la drogue – notamment par des actions répressives tout au long de l’année, avec l’aide des services des douanes, des forces de maintien de l’ordre et de la Justice. Le MIN- SANTE a en outre œuvré au développement de ses ressources humaines.DES AMBITIONS RÉAFFIRMÉESPour l’exercice 2016, le MINSANTE entend poursuivre ses performances. Ainsi, le Plan d’Urgence Triennal (PLANUT), volet Santé, doit connaître une accélération, enregistrant la réali- sation des projets retenus. Ce qui permettra notamment d’apprécier la visibilité des infra- structures hospitalières devant assurer la couver- ture sanitaire lors des grands événements spor- tifs prévus au Cameroun en 2016 et 2019. Rappelons les deux principales composantes de ce volet du PLANUT : la réhabilitation des infra- structures et le relèvement des plateaux tech- niques des Hôpitaux Généraux de Douala et de Yaoundé, ainsi que du Centre Hospitalier Universitaire de Yaoundé ; la construction et l’équipement des 8 Centres Hospitaliers Régionaux de Référence dans les chefs-lieux de région autres que Douala et Yaoundé.En matière de lutte contre les épidémies et les pan- démies, le MINSANTE compte, en 2016,> > >LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN87


































































































   85   86   87   88   89