Page 88 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 88

88LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUNrenforcer la prévention et le contrôle des flam- bées épidémiques éventuelles, par : le renforce- ment de la surveillance épidémiologique à travers les Centres Régionaux de Prévention et de Lutte contre les Epidémies ; la densification de la sen- sibilisation et de la mobilisation des populations ; le renforcement de la lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles ; la mise en place des interventions mobiles de santé publique dans les zones rurales et enclavées par les Agents de Santé Communautaire ; le maintien du dispositif de prévention et de riposte aux épi- démies (Ebola, choléra, rougeole, fièvre jaune.DÉVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURESLe développement des infrastructures reste au cen- tre des investissements du Ministère. En 2016, dans la logique qui a prévalu au cours de l’exer- cice précédent, il se propose cependant de : met- tre en service les Centres de Santé construits au cours des trois dernières années, en y adjoignant des logements d’astreinte, les points d’eau, des sources d’énergie ; améliorer le plateau technique des formations sanitaires dans la perspective des CAN féminine 2016 et masculine 2019 ; pour- suivre le projet présidentiel de construction des centres d’hémodialyse et d’imagerie médicale.Au plan de la coopération, le Ministère va pour- suivre l’exploration des niches d’opportunités de partenariat et de mobilisation de ressources qu’of- frent notamment les collectivités décentralisées, les entreprises privées créatrices de richesses.Au final, le paludisme, le sida et la tuberculose res- tent au centre de la politique de Santé publique auVeiller à l’extension de la couverture sanitaire du territoire nationalCameroun. Par ailleurs, la soutenabilité de la gra- tuité de la prise en charge du sida est un souci majeur au vu de la forte progression de la file active. Raison pour laquelle le Gouvernement réflé- chit à des approches innovantes de financement face à la menace épidémique. En outre, en rap- port avec l’hygiène de vie, les maladies chro- niques non transmissibles alimentent de plus en plus la carte épidémiologique nationale et, de ce fait, font l’objet d’une attention particulière nUne vue de face hopital de reference de Sangmelima


































































































   86   87   88   89   90