Page 89 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 89

89Éducation et Enseignement SecondaireINTRODUCTIONLe défi du secteur de l’éducation est de mettre à la disposition du pays, un capital humain capable de soutenir la croissance. Les objectifs déclinés dans la stratégie sectorielle révisée en 2013 restent d’ac- tualité. En 2015, le budget alloué à ce secteur représente 13,1 % du budget de l’Etat, soit une enveloppe de 492 milliards, en augmentation de 7,8 % par rapport à 2014.ENSEIGNEMENT MATERNEL ET PRIMAIREL’année 2015 marque le terme de l’échéance fixée par les Nations Unies par l’atteinte des OMD dont l’éducation pour tous d’une part et, le début de l’Agenda post 2015 de l’UNESCO d’autre part. L’éducation de base a bénéficié d’une enveloppe de 188,6 milliards en 2015, en hausse de 8 % par rapport à l’exercice 2014.Une subvention de 1,9 milliard a été octroyée aux écoles maternelles et primaires privées. Les objectifs de l’éducation de base portent notam- ment sur : l’amélioration de l’offre pré-scolaire publique ; l’universalisation du cycle primaire ; l’alphabétisation ; l’amélioration du cadre de travail et des conditions de vie des personnels.• L’amélioration de l’offre pré-scolaire publiqueLes actions menées ont porté entre autres sur : la construction de 30 blocs maternels et 46 salles de classe ; l’acquisition de 1 200 tablettes, 920 tables, 7 280 petites chaises, 456 tableaux sur che- valet et 152 bureaux ; la mise en place des centres pré-scolaires communautaires pour les enfants de trois à cinq ans dans les zones rurales ; l’encoura- gement de l’initiative privée formelle. Le taux brut de pré-scolarisation est passé de 34,4 % en 2013/2014 à 35 % en 2014/2015. Le nombre d’écoles est passé de 6448 en 2012/2013 à 8267 en 2013/2014 soit une hausse de 28,2 %.• L’universalisation du cycle primaireElle s’est traduite par :n le renforcement de l’accès gratuit des enfants d’âge scolaire au cycle primaire à travers : la construction de 592 salles de classe, 82 blocs latrines et cinq clôtures ; la réhabilitation de 47 écoles primaires publiques ; l’acquisition de 20 280 tables-bancs, 592 bureaux, 300 kits de micro-science. Le gouvernement a construit 800 salles de classe sur ressources du C2D et a bénéficié de l’appui de l’ONG Counterpart pour la construction de 41 blocs-latrines et 20 forages équipés ;LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   87   88   89   90   91