Page 95 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 95

Promouvoir l’image du Cameroun à travers le rayonnement du sport sur la scène internationaletravaux lancés ont pris un bon rythme. Le Stade omnisports de Limbe a été officiellement mis en service le 26 janvier 2016.Sur un tout autre plan, le programme support relatif à la Gouvernance et à l’appui institutionnel a été marqué par la tenue de la Conférence annuelle des Services centraux et déconcentrés du MINSEP en mai 2015 à Yaoundé, sous le thème « Gouvernance et Administration perfor- mante du sport et de l’Education physique pour un Cameroun émergent ».Au terme de deux jours de concertation, les par- ticipants ont préconisé : d’imprimer une plus grande régularité à la tenue de ces Conférences annuelles ; d’inciter le secteur privé à intervenir dans le processus de création et de gestion des infrastructures sportives, etc.DES DÉFIS DEMEURENTIl est question, pour le MINSEP, de travailler en 2016 plus que par le passé en vue de remettre les milieux sportifs en confiance, en alerte, en situation de travail permanent pour tendre vers l’excellence, au vu des enjeux et des défis qu’ils doivent relever. Entre autres missions, il faut tra- vailler à cultiver un esprit de gagneurs, travailler à reconquérir des victoires. Ce à quoi chacun peut et doit contribuer à son poste de travail, même le plus modestement possible.La feuille de route de ce Ministère pour 2016 est plutôt bien pourvue. En bonne place figure l’or- ganisation de la CAN féminine de football, qui permettra, d’une certaine façon, de roder la pré- paration de la CAN masculine de 2019.Autres chantiers qui interpellent le MINSEP en 2016 :o Le renouvellement des organes dirigeants des fédérations sportives nationales ;o La participation des équipes et des sélections nationales aux compétitions sportives interna- tionales ;o La promotion et la vulgarisation des activités physiques au sein des différentes couches sociales ;o La poursuite de la mise en œuvre du Programme National de Développement des Infrastructures Sportives ;o La mise en œuvre du Programme de détection et de formation des talents sportifs ;o La redynamisation des activités de l’INJS (Institut National de la Jeunesse et des Sports) et des CENAJES (Centre National de Jeunesse et des Sports) ;o L’amélioration de l’enseignement de l’éducation physique et sportive dans le système éducatif ;o L’effectivité de la mise en œuvre des compé- tences transférées aux communes ;o La redynamisation des activités de la Mutuelle des personnels du Ministère des Sports et de l’Education Physique.MOBILISATION COLLECTIVEEn ce qui concerne particulièrement la formation, le MINSEP estime urgent que les programmes en vigueur dans ses structures de formation s’arri- ment davantage aux nouvelles missions dévolues à ce Département ministériel.Dans le domaine de la coopération, il s’avère nécessaire de saisir toutes les opportunités pou- vant permettre de diversifier les partenariats et optimiser ainsi les interventions sur le terrain. L’accent sera aussi mis sur la lutte contre la cor- ruption et la promotion de la bonne gouvernance au sein de toutes les structures et dans les fédéra- tions sportives nationales.A propos des fédérations, le MINSEP, tout en saluant leur travail abattu sur le terrain, les invite, compte tenu des nombreuses potentialités dont regorge la jeunesse camerounaise et l’évolution des méthodes et pratiques de management sportif, à consentir davantage d’efforts.Il s’avère par ailleurs nécessaire de restructurer davantage le mouvement sportif. Il s’agit là d’un vaste chantier qui incombe à la fois à l’Etat et à ses partenaires que sont les fédérations sportives natio- nales. Pour sortir de l’ornière, le MINSEP a invité les responsables de fédérations à instaurer des mesures efficaces et efficientes préservant l’intérêt général, celui du sport, en induisant une mobilisa- tion collective autour des objectifs pertinemment affinés. Ils sont aussi invités à définir une vision managériale pertinente et à respecter scrupuleuse- ment les textes fondamentaux. L’atteinte des objectifs globaux passe également par cette voie nLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN95


































































































   93   94   95   96   97