Page 97 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 97

97Parallèlement, le MINEDUB a réalisé plusieurs autres projets grâce à l’appui de Partenaires. Ainsi : le Centre International de Référence Chantal BIYA (CIRCB) a, dans le cadre des cam- pagnes de sensibilisation de la lutte contre le VIH/SIDA en milieu scolaire, accompagné le MINEDUB à travers la distribution de 50 mille livres, sur les compétences de base en matière de lutte contre le HIV ; l’UNESCO a apporté son expertise dans l’élaboration de la Politique et du Plan de Développement de l’Alphabétisation, l’Education Non Formelle et la Promotion des Langues Nationales ; l’UNICEF a accompagné le MINEDUB à travers : la réalisation d’une étude sur les goulots d’étranglement à la scolari- sation de la jeune fille ; l’organisation des cam- pagnes de sensibilisation de proximité pour la paix ; l’accompagnement psycho-social des élèves dans les zones victimes d’insécurité.Par ailleurs, la Banque Mondiale, à travers le Programme d’Amélioration de l’Equité et de la Qualité de l’Education au Cameroun (PAEQUE), a accompagné le Gouvernement dans la mise en œuvre des actions destinées au renforcement de la qualité de l’éducation, à savoir : le recrutement de 3060 maîtres des parents ; les ateliers de ren- forcement des capacités des Inspecteurs pédago- giques et enseignants à l’utilisation du manuel, la fourniture aux écoles primaires publiques de manuels et autres matériels didactiques ; la distri- bution gratuite aux élèves de la SIL/CLASS ONE d’un million 100 mille manuels scolaires et maté- riels didactiques. Le projet « Don Japonais » a poursuivi l’aménagement des enceintes scolaires et la sensibilisation des communautés éducatives sur l’hygiène, l’entretien et la maintenance des écoles ; le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a distribué des denrées alimentaires sous formede rations sèches dans les 33 écoles publiques bénéficiaires des cantines scolaires dans le cadre de l’alimentation en milieu scolaire.PERSPECTIVES :LE TRIENNAT 2016-2018 EN LIGNE DE MIREL’année 2015 a consacré l’échéance des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et le début de la validation des Objectifs de Développement Durable (ODD). La non atteinte des OMD à l’horizon fixé a conduit la communauté internationale à se doter d’une nouvelle feuille de route axée sur 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) qui permettront de construire le futur des habitants de la planète pour les 15 années à venir. Le quatrième objectif interpelle le MINEDUB en ce sens qu’il vise à « assurer l’accès de tous à une éducation de qualité sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ». Ce qui est une des priorités de ce Ministère pour la période 2016-2018.Entre autres, il sera question d’améliorer l’accès et l’achèvement du cycle primaire public. Il s'agit de faire passer à l’horizon 2016 le taux net d’admission et le taux d’achèvement national res- pectivement de 74% à 76% et de 75,5% à 76,7%. Pour cela, l’accent sera mis sur : le ren- forcement de l’offre d’éducation au cycle pri- maire public ; le soutien à la scolarisation de la jeune fille ; l’amélioration de la qualité de l’édu- cation dans les écoles primaires ; la promotion des langues nationales.Le Ministère vise aussi à accroître la population alphabétisée. Il s’agit de passer d'un taux d'al- phabétisation de 65,72% en 2015 à 66,04% en 2016. Il sera question de mettre l’accent sur : l’alphabétisation des personnes âgées de 15 ans et plus ; la formation des enfants de 08 - 14 ans ; le renforcement de l’environnement lettré en langues nationales.S’agissant du développement du Préscolaire, la feuille de route du MINEDUB pour 2016 prévoit l’accroissement du taux de préscolarisation sur toute l’étendue du territoire national. Il est ques- tion de porter le taux de préscolarisation de 34,8% en 2015 à 35,2 % en 2016. Les res- sources consacrées à ce programme sont desti- nées à la réalisation des actions suivantes : l’amélioration de l’offre préscolaire publique ; le soutien au préscolaire à base communautaire ; l’encouragement de l’initiative privée formelle. Par ailleurs, dans le cadre de la Décentralisation, en 2016, le Ministère va transférer aux Collectivités Territoriales Décentralisées des res- sources d’un montant total d’environ 11,4 mil- liards F CFA, dont 9,3 milliards pour le Budget d’Investissement Public ventilés dans 320 com- munes ; et près de 2,1 milliards pour la dotation des écoles primaires publiques en Paquet Minimum dans les 360 communes nLes services du Ministère de l’Education de Base à YaoundéLES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN


































































































   95   96   97   98   99