Page 99 - Atouts-Cameroun-2017-FR
P. 99

CEMAC, notamment les camions en transit pour le Tchad, la Centrafrique et bientôt le Congo. L’idée est de capter toutes les parts possibles de richesse associée au transit des marchandises.Les élèves vont donc apprendre à dépanner les camions poids lourds avec l’équipement d’ate- liers de mécanique automobile poids lourds dans les lycées techniques de N’Gaoundéré, Figuil, Bertoua et Bamenda.En outre, le MINESEC entend renforcer l’adéqua- tion entre la formation et l’environnement sociolo- gique et professionnel avec la construction des Lycées Techniques et Professionnels agricoles de Foukar Beo près de Yagoua (Extrême-Nord), celui de Doukoudjé près de Lagdo (Nord). Sans oublier le Lycée Technique et Professionnel Agricole de Yabassi, ouvert en janvier 2017.Autre dimension du projet PROESPER, la mise sur-pied d’un Projet d’incitation à la lecture (PIL). Le PIL consistera à installer le WI-FI dans six éta- blissements scolaires expérimentaux (Yaoundé, Douala, Edéa, Bamenda et Buea). Les lèves pourront télécharger des livres et devront en lire au moins un par mois, et en faire un exposé. Une nouvelle rubrique sera introduite à cet effet dans le bulletin de notes. Cette opération les rappro- chera des livres et des ressources pédagogiques disponibles sur Internet.Autre innovation, l’industrie cinématographique. Par rapport à d’autres pays, le sous-secteur de l’Education a pris du retard pour développer les compétences critiques en la matière. En collabora- tion avec les autres ministères concernés, les filièresLes services du Ministère de l’Éducation Secondaire à Yaoundéde cette industrie qui correspondent au Secondaire seront développées avec comme conséquence de nombreux métiers et opportunités d’emploi.L’enseignement technique en anglais sera déve- loppé en zone francophone. Premier symbole illustrant cette volonté politique, le Government Technical High School de Bonadoumbe à Douala 1er, qui est en troisième année du cycle bilingue. C’est également le cas du Government Technical High School de Mewoulou à Yaoundé. Cet établissement sera fonctionnel avec l’anglais comme langue exclusive. Il y aura également la transformation d’un Lycée Technique de Yaoundé en Lycée Technique Bilingue.UNE FEUILLE DE ROUTE CHARGÉEPrésentons ici quelques projets initiés au Ministère des Enseignements Secondaires :• 60 filières professionnalisantes au moins dans le Secondaire afin d’adapter progressivement l’enseignement secondaire technique et profes- sionnel à l’environnement socioéconomique ;• Amélioration significative de la qualité des apprentissages pour qu’au moins 75% des apprenants achèvent les cycles d’études ;• Taux de transition du primaire au secondaire porté de 69,62% à 72% ;• Réhabilitation de 22 infrastructures scolaires ; 14 salles informatiques ; construction de 53 ate- liers ; 18 060 tables-bancs ; un Projet de géné- ralisation du numérique englobera les centres de ressources multimédias.LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN99


































































































   97   98   99   100   101