Page 100 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 100

 100
                 LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
De plus, il assure une liaison avec tous les sec- teurs de la vie nationale en vue de la profession- nalisation de l’enseignement supérieur.
Il exerce également la tutelle sur les universités, ainsi que sur l’ensemble des centres et des éta- blissements universitaires, publics et privés. A ce titre, le MINESUP avait autorisé en janvier 2005 la création et le fonctionnement d’une trentaine d’institutions privées d’enseignement supérieur. La majorité de ces établissements dispense des for- mations à caractère professionnel.
LES UNIVERSITES
Grâce à l’éclatement de l’université de Yaoundé dont les effectifs étaient devenus pléthoriques par un décret présidentiel du 19 janvier 1993, six universités d’Etat sont nées : Buea, Douala, Dschang, Ngaoundéré, Yaoundé I, Yaoundé II. Par la suite on a assisté à la création de deux autres universités d’Etat : Maroua en 2008 et Bamenda en 2010.
Ces universités comportent une centaine de facul- tés classiques (arts, lettres et sciences humaines, sciences économiques et de gestion, sciences juridiques et politiques) de grandes écoles (dont quatre facultés de médecine). Le Cameroun compte également plus de 150 institutions pri- vées d’enseignement supérieur (suite à la libérali- sation du secteur de l’enseignement supérieur, grâce à la loi d’orientation du 16 avril 2001). Le pays dispose en outre d’une zone franche univer- sitaire et de deux universités virtuelles (à Yaoundé) pour la formation des ingénieurs de haut niveau. Le Cameroun comptait au total à la
Une augmentation constante de la demande de plus de 6%
rentrée académique 2016/2017, 375 397 étudiants (universités publiques et privées), enca- drés par 5069 enseignants.
DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES
Durant l’année académique 2016-2017, les activités relatives à l’amélioration des infrastruc- tures ont porté sur :
• la construction d’un bloc pédagogique R + 3 à la faculté des sciences de l’éducation de l’uni- versité de Yaoundé I ;
• l’achèvement des travaux de construction et d’équipement des cités universitaires et des blocs ateliers de l’ENSET de Bambili ;
• la finalisation des travaux de construction du res- taurant, de la bibliothèque, du bloc enseignant et du bloc administratif et l’université de Maroua ;
• la poursuite des travaux de construction des laboratoires de la faculté des sciences de l’uni- versité de Ngaoundéré ;
• l’achèvement des travaux de construction des voiries de l’ENSET de Bambili ;
• la construction d’un bloc pédagogique R + 3 à l’université de Douala ;
• la construction d’un bloc décanat à l’université de Dschang ;
• l’acquisition des équipements pédagogiques pour la faculté de génie industriel de l’université de Douala et pour celles de médecine des univer- sités de Bamenda, Buea, Douala et Yaoundé I ;
















































































   98   99   100   101   102