Page 123 - Atouts Economiques Cameroun-2019-FR
P. 123

                 Le Cameroun entretient avec ses partenaires tra- ditionnels une politique suivie et efficace. Les voyages à l’extérieur du président Paul Biya et les audiences qu’il accorde à plusieurs personnalités étrangères à Yaoundé témoignent de l’étroitesse de ses relations avec ses homologues étrangers.
A la lumière de ces multiples contacts, des résul- tats qu’ils ont produits ou des fruits attendus, il apparaît clairement que la politique étrangère de Yaoundé, menée avec patience et détermination par le président Paul Biya, permet au Cameroun d’établir des relations confiantes et fructueuses avec de nombreux pays.
FRANCE-CAMEROUN : EN BONS AMIS
Excellentes au plan politique et diplomatique, les relations entre Paris et Yaoundé ont été mar- quées ces onze dernières années aux plans éco- nomique et social par la mise en œuvre réuissie du contrat de Désendettement et de Développement (C2D). Ce contrat est né de l’ini- tiative en faveur des pays pauvres et très endet- tés. Selon les accords passés, le montant de la dette à rembourser par le Cameroun à la France est directement restitué sous la forme de subven- tion mobilisable pour l’amélioration des condi- tions de vie des populations.
Le premier C2D du Cameroun a été signé le 22 juin 2006. Il est mis en œuvre depuis 2017.
C’est un bon partenariat financier qui devrait cou- vrir un montant de dette supérieur à 5 milliards d’euros, soit environ 3275 milliards de FCFA.
En 2017, soit dix ans après le début de la mise en œuvre, il est apparu que le C2D a mobilisé la somme de 966 milliards de francs pour finan- cer l’amélioration de conditions de vie des populations. Sur la liste des secteurs ciblés par les ressources dégagées sur le Contrat de Désendettement et de Développement, figurent au premier rang l’éducation, la santé, les infra- structures urbaines et rurales, l’agriculture, l’envi- ronnement et les forêts, la recherche, la culture, le développement rural et la formation profes- sionnelle. Dans les 10 régions du Cameroun, on répertorie près de 500 salles de classes construites, et plus de 200 autres réhabilitées et équipées, 37200 instituteurs contractulisés, des chèques santé et des kids obstétricaux mis en place pour les femmes enceintes. A ces bons points du C2D, il faut ajouter le financement de l’échangeur place de la région à Yaoundé et du deuxième pont sur le Wouri à Douala.
Au plan du développement rural, les mécanismes du C2D ont fortement financé le Programme National de Développement Participatif (PNDP) pour accompagner les collectivités territoriales décentralisées dans le processus de décentralisa- tion au Cameroun. Présent aujourd’hui dans toutes les communes du pays, le PNDP, grâce
COOPÉRATION BILATÉRALE
 LES ATOUTS ECONOMIQUES DU CAMEROUN
123
  























































































   121   122   123   124   125